Publicité
28 novembre 2019 - 10:30

La voix envoûtante de Sam Tucker au Vieux Couvent

Par Salle des nouvelles

C’est le vendredi 6 décembre à compter de 21 heures que le Vieux Couvent de Saint-Prime accueillera, pour la première fois, l’auteur-compositeur-interprète Sam Tucker.

Originaire d’une petite ville d’Angleterre, Sam Tucker commence à jouer de la guitare dès l’adolescence.

Après avoir entrepris des études en linguistique, il atterrit en 2014 en Gaspésie pour y poursuivre un stage d’immersion française. Il a alors un coup de foudre pour la région et pour le Québec.

Établi à Gaspé, il écrit ses premières chansons et les interprète dans le cadre de spectacles donnés dans les bars du coin, entrecoupés de reprises de chansons folk américaines.

À l’été 2014, il sillonne les États-Unis, roulant de Chicago à San Francisco. Il puisera plus tard dans les expériences vécues lors de ce périple au pays de l’oncle Sam pour écrire des chansons.

Découvert au Québec, lors de la 5e saison de La Voix, Sam Tucker fait un malheur lors de son audition à l’aveugle en interprétant la chanson Reckoning Song d’Asaf Avidan. Sautant à pieds joints dans l’aventure, il a fait partie de l’équipe de Pierre Lapointe, se rendant jusqu’en demi-finale.

Il multiplie ensuite les spectacles, se produisant tour à tour au Festival international de Jazz de Montréal, au festival Sherblues & Folk et au Festival d’été de Québec.

Quelques mois plus tard, il lance un premier extended play (EP) qui réunit six chansons aux effluves roots, folk, rock et blues.

Après avoir découvert sa voix, le temps est venu de tendre l’oreille à son envoûtant univers musical.

Les billets pour ce spectacle sont en vente au coût de 25 $ au Marché Richelieu Florent Lachance de Saint-Prime et au www.vieuxcouventstprime.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.