Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 octobre 2018 - 12:59

Datasets Lumière Chicoutimi : des dessins inédits à voir au centre Bang

Artiste-entrepreneur, récipiendaire de la deuxième édition du projet D’Artagnan-02, Paolo Almario présente l’exposition Datasets : Lumière : Chicoutimi dès le 18 octobre à l’Espace Séquence du centre Bang.

Après une année fructueuse de projets, de recherche et de résidences, l’artiste nous invite à découvrir quelques œuvres d’un corpus en déploiement.

« Le projet D'Artagnan-02 du centre Bang arrive dans un moment marquant de ma carrière, souligne Paolo Almario. Grâce au soutien des centres culturels de ma région, et au soutien financier de Mireille Jean, j’ai l’ambition de travailler sur mon développement professionnel pour consolider une carrière qui est née à Chicoutimi et qui rayonne déjà à l'international, entre autres en Colombie, en Italie, en Belgique et en France. »

L'exposition est le résultat de la recherche-création que Paolo Almario a menée au sein du projet D'Artagnan-02. Les œuvres produites constituent une représentation d'une base de données numérique (dataset) créée lors des parcours urbains réalisés par l'artiste et une équipe de trois volontaires. À l'aide de dispositifs de très petites tailles (Arduino, Raspberry Pi, photorésistances, module GPS) intégrés à des sacs à dos, Paolo et son équipe ont parcouru la ville en prenant des échantillons numériques de la lumière urbaine.

Le dataset, construit au rythme de deux échantillons par seconde, consigne : coordonnées (longitude et latitude), intensité lumineuse (en lux), température de la lumière (en kelvins), colorimétrie de la lumière (en valeurs de rouge, vert et bleu) et heure de la prise de l'échantillon (deux formats : horodatage informatique et format lisible par les humains). Les données cueillies ont été utilisées pour définir les mouvements de quatre machines à dessiner que l'artiste a conçues. En traduisant le dataset en instructions de mouvement pour les machines, Almario produit des dessins inédits, tant infographiques qu'abstraits.

Dans la première salle, les quatre machines à dessiner produisent trois séries différentes de dessins : le dataset, des cartographies de la ville et des compositions abstraites.

Dans la deuxième salle, l'artiste présente une œuvre qui transforme la lumière urbaine captée en son. Elle constitue une cartographie sonore qui représente dans l’espace, et par le son, les données de lumière du dataset.

Le vernissage de Paolo Almario s’inscrit officiellement comme l’activité festive et conviviale de clôture du colloque Numérique 02. L’artiste participe également à la Soirée Inspire du colloque Numérique 02, le 16 octobre dès 17h, à la Boîte à Bleuets située à Alma.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.