Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L’événement a réuni plus d’une centaine de personnes à Alma

Rencontre sur la pénurie de main-d’œuvre : les députés bloquistes dressent un bilan positif

durée 15h00
17 mai 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les députés fédéraux de Lac-Saint-Jean et de Jonquière, Alexis Brunelle-Duceppe et Mario Simard, dressent un bilan positif de la Grande rencontre sur la pénurie de main-d’œuvre qui s’est tenue hier à Alma.

L’événement a réuni plus d’une centaine de représentants d’organisations de tous les milieux socioéconomiques de la région et s’est conclu par des pistes de solution en vue d’améliorer le marché du travail actuel.

À l’initiative des députés, des panels de discussion formés de leaders dans leurs domaines respectifs ont réussi à dégager des constats clairs sur le plus grand frein à la vitalité économique des régions et du Québec à l’heure actuelle. L’idée de rassembler et de concerter les partenaires affectés par l’enjeu de la rareté de personnel est le fruit de rencontres avec des entreprises depuis la dernière élection.

Les conclusions sont éclairantes pour tous les décideurs gouvernementaux selon Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe.

Attirer la main d'oeuvre

Le panel Agroalimentaire a d’abord mis en évidence le besoin de valoriser le métier agricole pour attirer la main-d’œuvre. Selon les dirigeants d’entreprises du secteur, l’automatisation est un incontournable à investir et un outil de développement régional.

Les autorités doivent aussi s’attaquer à la gestion du système des travailleurs étrangers temporaires; tous sont unanimes que le coût pour participer au programme est élevé et que les délais d’attente sont très longs.

Le panel Touristique a souligné le besoin de fidéliser les emplois, alors que certaines organisations ont atteint un point de rupture des services. La numérisation et la formation ont été proposées pour pallier la concurrence dans le secteur, en plus d’aider à la qualité de l’offre touristique.

La complexité du processus d’embauche de travailleurs étrangers a été signalée également.

Le panel PME a aussi mentionné les difficultés entourant le recrutement étranger, notamment à l’égard de la rétention des employés immigrants dans les régions. Le besoin identifié est donc de développer et maintenir des services de qualité pour supporter ces emplois.

Des mesures incitatives à l’achat local et à la rétention des personnes aînées sur le marché du travail ont été suggérées.

Système d'immigration

Le panel Grandes entreprises a offert un regard intéressant sur l’adaptation des employeurs en compétition avec le marché international. Les initiatives sont diversifiées, particulièrement en matière de télétravail, mais les défis restent entiers. Les syndicats font partie de la solution, alors que le système d’immigration a été ciblé comme faisant partie du problème.

« Il n’y a pas de solution unique à la pénurie de main-d’œuvre! La Grande rencontre a été l’occasion d’éprouver la créativité des petites, moyennes et grandes entreprises qui sont confrontées à ce phénomène aux multiples impacts. Le but de cet exercice était donc de rassembler les solutions et les partenaires de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et une des conclusions a été de poursuivre le dialogue entre les PME et les compagnies nationales. C’est un signe de succès », affirme le député de Jonquière, Mario Simard.

« Une action pressante a été demandée par tous les représentants des organisations pour répondre à la pénurie de personnel : la réforme de Citoyenneté et Immigration Canada. Le programme de travailleurs étrangers temporaires géré par Ottawa est un fouillis. Les impacts sont concrets : les employeurs doivent refuser des contrats par manque de main-d’œuvre. Le gouvernement fédéral doit faire sa part pour aider l’économie de nos régions et transférer le programme à Québec », termine Alexis Brunelle-Duceppe.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 juin 2022

Un commerce d’Alma prend de l’expansion à Saguenay

L’Air Bêtes, un centre de transformation de la viande situé à Alma, a ouvert une nouvelle succursale hier à Chicoutimi. Les Saguenéens peuvent maintenant se procurer à leur tour de la viande élevée en région à un seul et même endroit au 405 de la rue Racine Est. Le commerce est voisin de chez Bizz. Les aliments offerts proviennent entre ...

28 juin 2022

500 000 $ de Desjardins et Rio Tinto pour la transformation numérique des PME

Desjardins et Rio Tinto ont annoncé aujourd’hui qu’elles vont appuyer le COlab d’Alma en offrant une somme de 500 000 $ dans le cadre du projet « Plus Numérique » pour soutenir les PME. Ce financement permettra au centre d’innovation de mettre sur pied des parcours d’apprentissage en transformation numérique. Ces parcours fourniront un ...

28 juin 2022

Projet de centre de transbordement ferroviaire à Alma : une étude de marché en cours

La Corporation d'innovation et développement Alma - Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) a lancé dernièrement une étude de marché sur le projet de centre de transbordement ferroviaire à Alma évalué à plus de 5 millions de dollars. D’une durée de 16 semaines, l’étude permettra de valider les avantages et les limites d’un développement ferroviaire sur le ...