X
Rechercher
Publicité

Les activités seront regroupées sur un seul site

Nutrinor investira 10,2 M$ à Alma pour optimiser la transformation des viandes

durée 12h00
10 mai 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Nutrinor investira 10,2 millions $ à son usine de l’avenue Bombardier d’Alma pour optimiser ses opérations de transformation du porc.

La coopérative en a fait l’annonce officielle aujourd’hui par voie de communiqué.

« C’est un projet majeur pour l’avenir de notre secteur des viandes qui est au carrefour de trois grands enjeux : la pénurie de main-d’œuvre, le virage numérique et la transition énergétique », a indiqué Yves Girard, chef de la direction de la coopérative.

Dans un contexte marqué par une demande croissante pour les produits transformés par la coopérative, Nutrinor entend accélérer le virage numérique pour accroître ses capacités de production, développer de nouveaux marchés et continuer d’innover.

L’investissement de 10,2 millions $ à l’usine de l’avenue Bombardier sera destiné à la construction de nouvelles salles pour les opérations, l’automatisation, l’achat d’équipements, l’optimisation des systèmes énergétiques et l’aménagement de bureaux et d’aires collaboratives.

Le site sera pleinement opérationnel à l’automne 2023.

Transfert des activités

L’optimisation des opérations de transformation des viandes impliquera la fermeture et le transfert des activités de l’usine du secteur de Saint-Cœur-de-Marie dans les installations de l’avenue Bombardier.

« L’usine de Saint-Cœur-de-Marie n’est pas propice aux objectifs de croissance du secteur des viandes étant donné l’exiguïté du site, d’où la nécessité de procéder à ce transfert, a expliqué Yves Girard. Tout sera mis en œuvre pour accompagner et faciliter la relocalisation de nos 20 employés. »

Cet investissement majeur s’inscrit aussi dans une perspective de développement durable, à commencer par l’amélioration de l’environnement de travail des employés.

« Il s’agira d’un atout important pour la rétention du personnel et l’attractivité », a ajouté le chef de la direction.

En outre, Nutrinor réduira considérablement ses émissions de gaz à effet de serre (GES) et sa consommation d’eau grâce entre autres à l’élimination des transports entre les usines et l’installation de nouvelles technologies favorisant une meilleure gestion de l’énergie.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

TELUS investira 11 milliards $ et générera 7000 nouveaux emplois entre 2022 et 2026

TELUS investira 11 milliards $ dans l’infrastructure de son réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec au cours des quatre prochaines années. L’entreprise s’engage à investir 70 milliards $ à l’échelle du Canada d’ici 2026, précise le communiqué de l'entreprise. Des milliers de nouvelles résidences et entreprises ...

durée Hier 9h00

Pénurie de main d’œuvre : la CIDAL lance un service de recrutement international

La Corporation d’innovation et développement Alma – Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) offre maintenant un service d’attraction de talents étrangers pour aider les entreprises du secteur à répondre aux défis de main-d’œuvre auxquels elles font face. « Le manque de main-d’œuvre constitue un frein à la croissance de plusieurs entreprises alors qu’un ...

23 mai 2022

Rappel de certains beurres d'arachide de marque Jif 

Smucker Foods of Canada Corp procède au rappel de certains beurres d'arachide de marque Jif parce que ces produits pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella Les produits visés par le rappel ont été vendus à l'échelle nationale et en ligne, signale l'Agence canadienne d'inspection des aliments  Les produits visés ne doivent pas être ...