Publicité

1 septembre 2021 - 11:30

Elle découle de la perte de données complètes des serveurs de production et de sauvegarde

Une entreprise de Saguenay dépose une demande d’action collective contre HWC

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’entreprise de Saguenay OXIA Studio a déposé une demande d’autorisation d’exercer une action collective et pour être représentante au dossier contre l’entreprise Hébergement Web Canada (WHC).

Elle a été déposée officiellement par son avocat Jimmy Ernst Jr Laguë-Lambert au palais de justice de Montréal.

Cette action en justice découle de la perte des données complètes des serveurs de production et de sauvegarde par WHC à la suite d’une opération initiée par un tiers dans la journée du 28 août, entraînant ainsi la panne et/ou la perte de plusieurs milliers de sites internet canadiens.

Ce sinistre a causé des préjudices sérieux à OXIA Studio souligne son président et consultant en marketing de contenu, Jonathan Thibeault, en la forçant à devoir reconstruire jusqu’à 5 sites internet.

Pour d’autres entrepreneurs de l’industrie, c’est plusieurs dizaines de sites qui seront à reconstruire.

Énormes conséquences

« En tant que petite entreprise dans l’industrie du marketing en ligne, les conséquences sont énormes, souligne M. Thibeault Une entreprise qui promet la réalisation de copies de sauvegarde dans son offre de service a le devoir de sécuriser les données de ses clients. Décidément, une mauvaise gestion de ses codes d’accès et permissions aura créé d’énormes conséquences à la fois à des entreprises et travailleurs autonomes en conception web, mais aussi à des propriétaires d’entreprises qui ont dû se priver de ventes en ligne pour une durée variant de quelques heures à plusieurs jours. L’idée de représenter les clients touchés par ces événements nous tient à cœur, car nous tenons à ce que nos voix soient entendues et c’est ce que permet une action collective. »

Ce recours judiciaire vise à permettre le président d’OXIA Studio d’agir à titre de représentant pour le compte des groupes et sous-groupes qui ont été affectés par le sinistre de l’hébergeur Web.

« Quelques clients de l’hébergeur m’ont contacté dans les derniers jours pour exprimer leur colère et leur impuissance face aux événements. Ils me demandaient conseil. J’ai su être une oreille attentive malgré l’ampleur des travaux de reconstruction que mon entreprise devrait prévoir », ajoute-t-il.

Pertes encore à chiffrer

Interrogé par Néomédia Saguenay-Lac-Saint-Jean sur le montant qui pourrait être réclamé, Jonathan Thibeault a indiqué ne pas pouvoir le quantifier actuellement.

« De notre côté, ça représente des pertes de 25 500 $ pour devoir tout refaire les sites touchés, en plus des autres conséquences comme une pression sur nos finances. »

Les entreprises touchées par ce recours peuvent s’inscrire en cliquant ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.