Publicité

16 décembre 2020 - 08:30

Les travaux à grande échelle devraient commencer au cours du premier semestre de 2021

ELYSIS termine la construction de son Centre de recherche et de développement industriel à Saguenay

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les préparatifs en vue de la commercialisation d’un procédé permettant de produire de l’aluminium sans carbone viennent de franchir une nouvelle étape avec la réalisation du Centre de recherche et de développement industriel d’ELYSIS dans la région.

ELYSIS, qui est le fruit d’un partenariat entre Alcoa et Rio Tinto, développe à grande échelle une technologie qui permet d’éliminer tous les GES directement reliés à la production d’aluminium, tout en produisant de l’oxygène en tant que sous-produit.

La fin de la construction de ce centre est une autre étape vers la commercialisation à l’échelle industrielle de cette technologie, développée pour la première fois au Centre technique d’Alcoa près de Pittsburgh aux États-Unis.

Le nouveau centre produira du métal à une échelle similaire à celle des petites cuves d’électrolyse de taille industrielle qui sont actuellement utilisées par certaines alumineries.

Situé dans un espace loué au complexe Jonquière de Rio Tinto, le Centre de recherche et de développement industriel a entamé sa mise en service et les travaux de recherche et de développement à grande échelle devraient commencer au cours du premier semestre de 2021.

Collaboration

ELYSIS continue de travailler en étroite collaboration avec les équipes de conception technologique d’Alcoa et de Rio Tinto. L’équipe du Centre technique d’Alcoa soutient notamment ELYSIS dans la fabrication des matériaux brevetés pour les nouvelles électrodes, les matériaux qui sont utilisés pour produire les nouvelles anodes brevetées, essentielles au procédé sans carbone.

L’équipe technologique pilote la recherche scientifique et le développement de modèles de taille commerciale pour la technologie ELYSISTM qui seront utilisés tant pour les nouvelles alumineries que pour les installations existantes.

Composée de 25 membres, la nouvelle équipe opérationnelle du Centre de recherche et de développement industriel complétera sa formation technique au cours des prochains mois, tout en procédant à des essais des équipements et à des activités de mise en service pour le démarrage complet.

« Nous sommes fiers d’avoir franchi cette étape avec la construction du Centre de recherche et de développement industriel, et ce, en dépit des défis vécus en 2020 avec la pandémie mondiale, affirme Vincent Christ, président-directeur général d’ELYSIS. La mise en service du Centre constituera une étape importante pour ELYSIS dans son cheminement vers la commercialisation à grande échelle de sa technologie. Nous constatons de solides résultats sur la pureté du métal et la durabilité des électrodes à mesure que nous continuons de développer la technologie ELYSIS, et nous sommes extrêmement confiants grâce à l’intérêt témoigné par le marché. » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.