Publicité

4 août 2020 - 14:00 | Mis à jour : 14:04

L'entreprise va opérer un virage 4.0

Sefar BDH investit 2 M$ pour agrandir ses installations à Saguenay

Par Salle des nouvelles

Le centre de compétences nord-américain pour le secteur minier de Sefar BDH vient d’investir 2 M$ qui lui permettra d’opérer un virage 4.0 et d’agrandir ses installations de Saguenay.

Dans un communiqué, l’entreprise précise qu'elle prévoit d’augmenter de 25 % sa capacité de production pour répondre à la demande croissante de l’industrie minière, en plus de consolider les emplois de sa quarantaine de travailleurs.

Grâce à cet investissement, Sefar BDH procédera à un agrandissement qui portera ses installations à plus de 30 000 pieds carrés et effectuera une réorganisation complète de sa ligne de production.

Elle dotera aussi ses installations de nouvelles technologies, notamment d’un logiciel de gestion d’opérations manufacturière (ERP). L’entreprise aura de cette façon accès à des équipements de traitement de données optimisées par système et chaque poste de travail sera équipé d’une tablette pour accéder aux procédures de production spécifiques à chaque quart de travail.

Des technologies de pointe

Laissant une grande place à l’innovation, Sefar BDH se distingue depuis plusieurs années sur les marchés mondiaux grâce à une technologie brevetée unique au monde : un filtre résistant aux hautes températures dont les embouts sont scellés et coulés en aluminium.

Elle a ensuite développé un second créneau d’expertise : celui des procédés de filtration pour les résidus miniers.

La technicité élevée et la grande qualité de ces produits, a rapidement fait de Sefar BDH un chef de file dans ce domaine et plusieurs grands groupes miniers, dont Agnico Eagle, Tronox, Kronos, Arcelor, Glencore et Rio Tinto les utilisent aujourd’hui.

Son expertise bénéficiant d’un rayonnement international, Sefar BDH a également accueilli en 2019 des spécialistes des quatre coins du monde pour la tenue d’un symposium international sur le traitement des résidus miniers.

Plus récemment, l’entreprise a mis son expertise au profit de Dorma Filtration, pour mettre au point un masque « N95 » générique réutilisable, en collaboration avec le fabricant de pièces automobiles sherbrookois M.I. Intégration et le Conseil national de recherche du Canada.

Un chef de file né à Saguenay

Créée à Saguenay en 1991 sous le nom BDH Industries, l’entreprise s’est jointe en 2006 au Groupe Sefar, une entreprise familiale suisse comptant 26 filiales et plus de 2000 employés.

Sefar BDH est toujours dirigée par l’un de ses fondateurs, l’ingénieur Yves Tremblay.

Résolument saguenéenne, elle emploie actuellement une quarantaine de personnes de la région et consolidera tous ces emplois grâce à l’investissement annoncé aujourd’hui.

« À l’heure où la protection de l’environnement prend de plus en plus de place dans le débat, nous sommes heureux de pouvoir offrir aux mines et à d’autres industries d’ici et d’ailleurs des solutions efficaces pour réduire leur empreinte environnementale, souligne Yves Tremblay, directeur général de Sefar BDH. Cet investissement de 2 M$ va nous permettre de continuer dans cette voie, en optimisant notre ligne de production et en augmentant de façon substantielle notre capacité de production pour répondre à la demande croissante de l’industrie minière et ultimement, faire rayonner davantage notre expertise saguenéenne. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.