Publicité
17 mars 2020 - 14:59 | Mis à jour : 16:23

Assouplissement fiscal de Québec : un peu d'oxygène pour les PME estime la FCEI

Par Salle des nouvelles

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) salue l'annonce du ministre des Finances du Québec quant aux nouvelles mesures d'assouplissements des obligations fiscales.

Pour les entreprises, le paiement des acomptes provisionnels et des impôts qui était dû à compter d'aujourd'hui est suspendu jusqu'au 31 juillet prochain. Cela représente un pas notable pour soutenir les PME, puisqu'elles pourront dorénavant disposer d'un peu plus de liquidités.

« Depuis quelques jours, les PME québécoises roulent au ralenti ou sont carrément à l'arrêt. Ces mesures d'assouplissement sont importantes et vont rassurer les propriétaires des PME. Aujourd'hui, le ministre, Éric Girard, leur envoie un message positif. Rappelons que selon notre sondage préliminaire sur la COVID-19 publié ce matin, la première mesure à mettre en place, citée par les PME, est d'accorder des allègements fiscaux temporaires. C'est ce que le ministre Girard a annoncé aujourd'hui et nous le saluons pour cette initiative, » a commenté François Vincent, vice-président à la FCEI.

TVQ

La FCEI suggère que le ministre accomplisse un pas additionnel et suspende temporairement les versements de la TVQ.

« Au Québec, c'est plus de la moitié des PME qui connaissent une baisse des ventes. Des mesures d'assouplissements supplémentaires, comme suspendre les versements de TVQ, seraient également nécessaires, car les revenus ne sont tout simplement pas au rendez-vous, » a réagi Gopinath Jeyabalaratnam, analyste principal des politiques à la FCEI.

D'autres mesures additionnelles seront essentielles pour soutenir les travailleurs autonomes et les entrepreneurs, qui voient leur situation financière se dégrader. La FCEI croit que les gouvernements, dans leur prochaine étape, devraient aider les entreprises qui s'engagent à ne pas faire de mises à pied en contribuant à financer les salaires des employés.

« Il faut penser à nos petites entreprises qui représentent le poumon économique du Québec. Nous espérons que les PME vulnérables et les travailleurs autonomes continueront d'être efficacement accompagnés durant ces temps difficiles. Avec l'économie qui est au ralenti, ces artisans ne reçoivent pas les contrats nécessaires pour assurer un revenu constant. Il leur faut aussi un filet social plus tôt que tard, » a conclu François Vincent.

Rappelons que la FCEI est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d'activité et toutes les régions.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.