Publicité
5 novembre 2019 - 12:59

GNL Québec octroie 3,6 M$ en contrats régionaux

Par Salle des nouvelles

GNL Québec annonce aujourd’hui l’octroi de huit contrats de fourniture de biens et services à des entreprises implantées au Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont un important mandat d’ingénierie-conseil à la société Stantec.

Ces contrats totalisant plus de 3,6 M$ s’inscrivent dans le cadre de la poursuite du processus d’ingénierie du projet Énergie Saguenay, une période névralgique dans le développement du projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel, évalué à 9 milliards $.

L’étape actuelle d’ingénierie, connue en anglais sous l’acronyme de FEED (Front-End Engineering and Design) représente un jalon crucial. En effet, les plans établis durant cette phase du projet permettent de valider les plans d’exécution du futur complexe et d’obtenir des coûts et des échéanciers encore plus précis. En somme, l’étape du FEED sert de base à la suite des travaux d’ingénierie faits jusqu’à maintenant et aux plans finaux éventuels du projet.

Chef de file mondial de l’industrie du gaz naturel liquéfié, c’est la firme Bechtel qui a le mandat de réaliser cette étape du travail. Dans le cadre de cette étape importante, GNL Québec a mandaté les spécialistes de Stantec pour accompagner ses équipes d’experts internes à travers les évaluations et les processus de développement et d’analyse des plans du projet établis par les spécialistes de Bechtel.

L’équipe de Stantec, par ailleurs, est particulièrement bien ancrée au Saguenay–Lac-Saint-Jean. C’est cette même entreprise qui a fait l’acquisition il y a un peu plus d’un an, de la firme de génie-conseil saguenéenne Cegertec et ce sont ses équipes régionales qui travailleront sur le projet.

Relevés géotechniques

Les équipes de Stantec seront justement déployées prochainement sur le terrain afin de réaliser des études géotechniques sur le site visé par le projet Énergie Saguenay. Ces analyses sont nécessaires, notamment, pour déterminer les détails relatifs, par exemple, aux fondations et en vue de la réalisation des plans finaux du projet.

Dans le cadre de la réalisation de ces relevés, outre Stantec, GNL Québec a donc aussi accordé sept contrats de fournitures de biens et services professionnels à diverses entreprises installées dans la région. Ces contrats totalisent 664500 $.

Le mandat octroyé à Stantec est évalué à environ 3 M$, incluant l’ensemble de l’accompagnement en marge des études d’ingénierie.

Soulignons que GNL Québec poursuit actuellement les processus d’évaluations environnementales auprès des deux paliers de gouvernement. Du côté provincial, l’étude d’impact traverse actuellement le processus de la recevabilité et les audiences publiques du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) devraient normalement avoir lieu au début de 2020.

Du côté fédéral, les analyses de l’Agence canadienne d’évaluation des impacts se déroulent présentement et une première série de réponses est en voie d’être soumise d’ici le mois de décembre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.