Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 janvier 2018 - 14:28

Hausse du salaire minimum : la CCISF craint l’impact sur les entreprises

Par Salle des nouvelles

La Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord (CCISF) et la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) considèrent que la hausse de 6,7 % du salaire minimum, qui passera à 12 $, représente une augmentation significative, supérieure à l’inflation, qui aura des impacts sur la compétitivité des entreprises.

Elles estiment cependant que le gouvernement du Québec maintient le cap et qu’il respecte ainsi son engagement en proposant une augmentation graduelle et visant un salaire minimum équivalent à 50 % du salaire moyen québécois d’ici 2020, tel que le recommandait la FCCQ de même qu’un nombre important d’économistes.

« Le processus de fixation du salaire minimum doit suivre un raisonnement économique afin d’assurer que les effets d’une hausse soient globalement positifs. On doit prendre en compte le contexte québécois et non chercher des comparaisons avec d’autres juridictions aux réalités différentes », ont déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ et Sandra Rossignol, directrice générale de la CCISF.

La FCCQ et la CCISF rappellent que la Banque du Canada a récemment estimé que le Canada perdrait approximativement 60 000 emplois en raison des hausses importantes du salaire minimum, principalement en Ontario qui vise à adopter le salaire minimum à 15 $ dès l’an prochain. Ces pertes d’emplois toucheraient particulièrement les plus jeunes et les personnes issues de milieux défavorisés.

Pour la FCCQ et la CCISF, la décision du gouvernement constitue une charge supplémentaire pour les entreprises québécoises alors qu’une augmentation des cotisations patronales au Régime de rentes du Québec a été annoncée récemment.

Selon M. Forget et Mme Rossignol, « dans un contexte où les taxes sur la masse salariale imposées aux entreprises québécoises sont encore de loin supérieures à la moyenne canadienne, la FCCQ et la CCISF s’attendent à ce que des mesures de compensation fiscale viennent réduire cet écart compétitif lors du prochain budget québécois ».

Rappelons que la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord regroupe plus de 1000 membres de la communauté d’affaires du Saguenay et de la MRC du Fjord-du-Saguenay. Elle a pour mission de regrouper et défendre les acteurs économiques, afin de favoriser le développement socioéconomique et environnemental du Saguenay et du Fjord.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.