Publicité

31 juillet 2015 - 15:05 | Mis à jour : 15:45

Dave Cantin, un jeune entrepreneur jonquiérois qui apprend vite !

Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

A trente-cinq ans, l’entrepreneur Dave Cantin évolue avec succès dans le monde de l'hydrographie, de l'impression sur vinyle et du lettrage publicitaire. Ce jeune jonquiérois a su faire de sa passion son métier. Depuis octobre 2014, avec dClicDesign, il donne la pleine mesure de son talent. Portrait.

À priori, rien ne destinait Dave Cantin à baigner dans le monde du lettrage, encore moins à ouvrir une entreprise spécialisée dans le domaine. « J'étais un gars de la construction blessé à l'ouvrage et j'ai été obligé de changer de carrière », confie-t-il. Devenu programmeur-analyste et graphiste, il quitte alors la région de Montréal pour revenir avec sa conjointe à Jonquière. « Je me suis trouvé un emploi de graphiste dans une entreprise de lettrage à Chicoutimi, et j'ai appris là-bas les rudiments du métier ». Le départ de son employeur aurait pu sonner le glas de son incursion dans le monde du lettrage et de l'impression, mais bien au contraire puisque Dave Cantin poursuit son aventure dans une entreprise de Jonquière. 

Dernier employé embauché, c'est cependant lui qui connait les périodes de chômage les plus fréquentes, l'activité variant selon les saisons. Ce qui finit par le lasser.

« J'étais dans le domaine du lettrage depuis six ans, et j'étais tanné de faire du chômage pour la quatrième année l'hiver. Je m'emmenais à trente-cinq ans et j'ai dit "si je veux faire quelque chose, c'est le moment où jamais". De fil en aiguille j'en ai parlé autour de moi, j'en ai parlé à ma conjointe, et on a décidé de sauter à pieds joints dedans ».

Sans expérience d'entrepreneur, il commence à préparer son projet d'entreprise de lettrage en janvier 2014. « J'ai eu beaucoup d'aides du Centre local de développement (CLD) de Jonquière, ils m'ont donné une ligne de conduite à suivre, m'ont aidé pour le plan d'affaires. J'ai eu un grand support moral de ma conjointe aussi, qui m'aide pour la comptabilité ».

S'il se spéciale dans l'impression sur vinyle et du lettrage publicitaire, c'est surtout l'hydrographie - le transfert par film hydrographique permet d'imprimer des motifs sur une grande variété de produits. Il est particulièrement utile pour imprimer des formes complexes - qui passionne Dave Cantin. « j'avais vu le projet d'hydrographie sur internet depuis presque un an. Je voyais ça sur des forums aux États-Unis, parce qu'au Canada il n'y en a pas beaucoup, au Québec on peut les compter sur une main ».

Avec près de 100.000$ d'investissements, Dave Cantin se procure tout le matériel nécessaire et démarre son activité au parc industriel de Jonquière en octobre 2014. Les premières commandes tardent à arriver, mais dClicDesign décolle grâce au bouche-à-oreille et à sa page Facebook. « Les clients ce sont monsieur et madame Tout-le-Monde, des entreprises, etc. », indique le jeune entrepreneur, qui propose des personnalisations de véhicules, des affiches, des créations de logos ou encore des cartes professionnelles.

En mars 2015, les affaires marchent tant et si bien qu'il peut s'adjoindre les services d'un graphiste, Félix Deschênes Morin, lui aussi passionné par le domaine. « J'avais besoin de quelqu'un et puis j'étais tanné de passer mes journées tout seul. Même si je courais du matin jusqu'au soir j'étais tout seul pour surmonter toutes les épreuves, toutes les montagnes. Je me suis dit qu'à deux ce serait plus facile », confie-t-il.

Aujourd'hui, sa clientèle est variée, de l'entreprise de construction au particulier qui souhaite voir reproduire une photo de vacances sur un mur. Mais l'hydrographie reste sa passion, qu'il a d'ailleurs filmée afin de mieux en expliquer les principes. La fin de l'entretien venant à son terme, Dave Cantin a tenu à fièrement présenter son dernier ouvrage, l'hydrographie complète de toutes les pièces détachables d'une Harley Davidson, dont la cliente est ravie. S'il ne compte plus ses heures, Dave Cantin ne regrette absolument pas de s'être lancé dans l'aventure, aujourd'hui couronnée de succès.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Bonjour! j'aurais besoin de conseils pour changer le look de notre enseigne de notre ssl9n d'esthétique.

    Nathalie Michaud AUTHENTIQUE ESTHÉTIQUE - 2017-09-16 20:01