Publicité

4 septembre 2021 - 08:50 | Mis à jour : 10:29

624 comportements à risque ou infractions routières observés

Sécurité routière autour des écoles: CAA-Québec sonne l’alarme

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Toutes les réactions 1

La Fondation CAA-Québec a tenu, jeudi, une activité d’observation aux abords de 10 écoles primaires situées dans 7 régions et en l’espace d’une heure seulement, les observateurs déployés ont noté pas moins de 624 comportements à risque ou infractions routières.

Le constat fait par les experts de la Fondation CAA-Québec est sans équivoque: trop de comportements à risque surviennent et mettent en danger les écoliers.

Il est primordial d’adopter des comportements de conduite responsable en zones scolaires.

Une seule heure d’observation a suffi pour remarquer que les principaux comportements à risque ont été commis par les parents et/ou par les accompagnateurs d’enfants. En effet, sur 624 comportements à risque, 372 proviennent des parents ou des accompagnateurs d’enfants.

Sur ce nombre, 119 comportements déplorables ont été notés dès leur entrée dans la zone de débarquement et jusqu’à leur départ .

« Les premiers concernés par la sécurité des enfants sont les parents ou accompagnateurs, souligne Marco Harrison, Directeur de la Fondation CAA-Québec. Étonnamment, ce sont eux qui ont démontré le plus grand nombre de comportements à risque. Même si la routine du matin est exigeante, les parents, mieux que quiconque, doivent respecter les règles de prudence et de sécurité accrue aux abords des écoles. »

Comportements à risque

Les comportements à risque observés, en bref:

• 31% (192 comportements) sont reliés à une vitesse trop élevée à l’approche et à l’intérieur d’une zone scolaire.

• 19% (119 comportements) concernent des comportements qui se sont produits dès l’entrée du véhicule dans la zone débarcadère, à la descente et la traversée de l’enfant, et jusqu’au départ du véhicule.

• 7% (45 comportements) représentent des comportements généraux non sécuritaires (par exemple: marche arrière d'un camion avec des enfants autour du véhicule, demi-tour non autorisé, etc.)

• 6% (36 comportements) concernent des enfants de moins de 12 ans assis à l’avant du véhicule, alors qu’on devrait toujours les asseoir à l’arrière.

En plus des observations énumérées ci-dessus, il est troublant de constater que :

• Plusieurs enfants assis dans les véhicules portaient déjà leur sac d’école sur leur dos. Bien qu’aucune loi ne l’interdise, cela fait référence à un comportement général non sécuritaire qui devrait être évité, puisque c’est excessivement dangereux en cas d’impact.

• Le non-port de la ceinture de sécurité par le conducteur et les passagers fait encore partie des comportements fréquemment observés.

• Plusieurs automobilistes omettent l’utilisation du clignotant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • U bon avertissement pour nous faire réfléchir

    Yvon Lapointe - 2021-09-05 19:10