Publicité

22 juillet 2021 - 13:00

Tournez-vous vers l'excellence!

Une agricultrice du Saguenay finaliste au concours de la Financière agricole du Québec

Par Salle des nouvelles

Pascale Maltais, de la Ferme Maltais, fait partie des 10 finalistes de la 16e édition du concours Tournez-vous vers l'excellence! de la Financière agricole du Québec. « Félicitations à madame Pascale Maltais, une entrepreneure d'excellence. À travers son dossier de candidature, elle a su faire valoir ses compétences comme agricultrice et gestionnaire. Elle a de plus démontré un sens du leadership hors du commun. Je suis très fier que notre organisation puisse mettre en lumière ses réalisations et ses efforts. Sa détermination et sa capacité à relever des défis seront une source d'inspiration pour la relève agricole de la région », explique Yves Lefebvre, directeur régional à La Financière agricole du Québec.

Le dévoilement du nom des récipiendaires aura lieu le 24 novembre prochain. Le grand gagnant recevra une bourse de 5 000 $, alors que deux lauréats obtiendront chacun 2500 $. Un candidat recevra également une bourse de 1500 $ pour ses actions en matière de développement durable, ainsi qu’une autre de 1500 $ au candidat se sera illustré par l'importance de son encadrement ou de son mentorat.

« Ce concours fait l'éloge de l'excellence, du leadership et du sens entrepreneurial chez les jeunes agriculteurs. Nos finalistes incarnent toute la diversité et le dynamisme qui soutiennent l'agriculture d'aujourd'hui. Ils portent en eux les valeurs et les tendances fortes de la société actuelle, entre autres en matière de développement durable, de valorisation de l'environnement, d'économie circulaire, de création d'emplois », souligne Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec.

Finaliste du Saguenay

Pacale Maltais aura entre autres eu la chance de voyager en Suisse, en Bretagne et au Luxembourg grâce à ses études en agroéconomie avant de joindre le conseil d’administration de la coopérative Nutrinor.

À 28 ans, la combinaison de ses expériences et formations lui a permis de développer des aptitudes comme gestionnaire. Entourée d'un oncle et de son père, elle a su s'intégrer dans les décisions d'entreprise, apporter sa vision et établir sa crédibilité.

En trois ans, elle a entrepris d'agrandir le bâtiment laitier, de faire croître la production laitière de 140,6 kg à 200 kg, en plus d'abaisser le coût de l'alimentation et d'améliorer l'efficacité de l'entreprise et, du même coup, sa rentabilité. Le départ éventuel des cédants constituera pour elle une occasion de plus à saisir. Entre-temps, elle continue à miser sur ses propres forces, tout en apprenant des plus expérimentés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.