Publicité

19 juillet 2021 - 15:08 | Mis à jour : 15:21

Une des pires catastrophes naturelles au Québec

Jour de commémoration des 25 ans du déluge du Saguenay

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le 19 juillet 1996 s’abattaient des pluies diluviennes sur le territoire du Saguenay, que l’on voit une fois tous les 10 000 ans, provoquant des inondations incontrôlables. 25 ans plus tard, la région et les élus se remémorent ce drame.

Forçant l’évacuation de près de 16 000 personnes, causant des dommages dans des dizaines de municipalités estimés à plus de 1,5 milliard, et laissant dans le deuil les familles de dix victimes, le déluge du Saguenay fait incontestablement partie de l’histoire de la région et de la province.

Surtout concentrées sur les territoires de Chicoutimi et de La Baie, les pluies qui se sont abattues les 19 et 20 juillet 1996 auront également touché les municipalités environnantes jusqu’en Côte-Nord, où huit des dix victimes ont péri. Au Saguenay, c’est deux enfants de 7 et 9 ans qui ont trouvé la mort dans un glissement de terrain à La Baie.

Ayant débuté au petit matin, ce n’est pas moins de 250 mm de pluie qui sont tombés en l’espace de 48 heures. Le torrent provoqua ainsi la rupture des barrages et des digues de plusieurs cours d'eau le 20 juillet.

Jour de souvenir

Ce matin, la classe dirigeante et membres de la société civile se sont rassemblées à la pyramide des Ha! Ha!. On pouvait entre autres compter sur la présence de Josée Néron, mairesse de Saguenay, Andrée Laforest, députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec, ministre de la Sécurité publique, ainsi que de Pablo Rodriguez, lieutenant du Québec et leader du gouvernement à la Chambre des communes.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a également fait une allocution dans une vidéo sur ses réseaux sociaux. « Les gens de mon âge se souviennent tous de l’horreur quand on a vu une immense vague déferler dans les villes de Chicoutimi et de La Baie, une immense vague qui a tout englouti sauf la petite maison blanche. C’était comme un tsunami venu des montagnes et des rivières », se rappelle-t-il.

M. Legault en appelle ainsi au devoir de solidarité des Québécois, tout comme à l’époque du déluge, afin d’en finir avec la pandémie de COVID-19. « Le déluge du Saguenay, on va garder dans ça dans notre mémoire longtemps. Ça nous rappelle notre fragilité, la force de la nature, mais aussi l’importance des liens qui nous unissent au Québec. Ça nous rappelle aussi vos belles qualités à vous les Saguenéens, votre résilience, votre force, votre fierté, donc 25 ans plus tard, on pense à vous », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.