Publicité

14 juillet 2021 - 15:00

Le printemps a été frais et il y a eu un manque d’eau, souligne la FAQ

Le rendement des plants de bleuets affecté par plusieurs gels

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La région a connu un début de saison des récoltes caractérisé par un printemps frais et un déficit hydrique de la mi-mai à la mi-juin empêchant les plantes de profiter pleinement de la chaleur.

C’est ce qu’indique la Financière agricole du Québec (FAQ) dans son bilan de mi-saison en assurance récolte publié aujourd’hui pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ce bilan décrit les conditions climatiques et leurs effets sur les cultures produites dans la région.

Il fait également le point sur la survie à l'hiver des plantes pérennes, des abeilles, de l'ensemencement et du développement des cultures annuelles, ainsi que sur le déroulement des premières récoltes.

Faits marquants

Voici les faits marquants en date du 6 juillet :

• Conditions climatiques hivernales relativement favorables à la survie des plantes pérennes

• Bonne survie à l'hiver des abeilles

• Semis effectués dans de bonnes conditions de sol, mais suivies de températures fraîches

• Manque de précipitations entraînant une germination et une croissance lentes des plantes

• Gels printaniers tardifs dans certains champs de canola, de soya, de sarrasin et de maïs fourrager ayant causé des dommages. Rendement des plants de bleuets affecté en raison de plusieurs gels lors de la floraison

• Gel tardif des fleurs, température froide et manque d'eau retardant l'activité des abeilles

• Première fauche de foin affectée par le temps frais en début de saison. Rendement anticipé inférieur à la normale en raison du manque d'eau

• Semis effectués aux dates normales et bon début de croissance des plants de pommes de terre

« Chaque année, alors que les producteurs agricoles de la région s'activent dans les champs, La Financière agricole dresse un portrait de l'état des cultures de la mi-saison. Si les rendements ou la qualité des récoltes ne sont pas au rendez-vous à la suite de conditions climatiques ou de phénomènes naturels incontrôlables, le Programme d'assurance récolte peut intervenir pour compenser les pertes de revenus, termine Yves Lefebvre, directeur régional. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.