Publicité

6 juillet 2021 - 16:00

La conjointe de Jimmy Turcotte a lancé une campagne de sociofinancement

Plus de 30 000 $ amassés pour un Saguenéen atteint d'un cancer de l'œil incurable

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Une nouvelle ville, une nouvelle maison, un nouveau travail. Ce qui devait être un heureux départ pour la famille de Jimmy Turcotte a pris une tournure cauchemardesque, en février dernier.

À peine arrivé au Saguenay, après avoir quitté Chibougamau pour des raisons professionnelles, le jeune père de 30 ans a reçu un diagnostic que personne ne veut.

Un cancer s’attaquait à son oeil, plus précisément un mélanome. Un mal rare, presque impossible à guérir, et qui, depuis, s’est répandu en métastases dans son foie.

L’heure est maintenant à l’immunothérapie pour lui permettre d’augmenter son espérance de vie, car le mélanome de l’oeil résiste à la chimiothérapie.

Malgré toute cette générosité reçue par le passé, cela ne suffit pas. Après les semaines de prestations de maladie de l'assurance-emploi, la petite famille dit qu’elle se retrouve dans une situation financière difficile.

Sa conjointe Jessika Tremblay-Giroux a donc lancé un appel à la générosité des gens dans le cadre d’une campagne de sociofinancement sur le site GoFundMe.

Il est possible d’y accéder et d’avoir plus de détails en cliquant ici.

Plus de 350 personnes ou entreprises avaient déjà fait un don au moment d’écrire ces lignes et plus de 30,000 $ ont été amassés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.