Publicité

6 avril 2021 - 13:00 | Mis à jour : 16:07

Deux personnes qui s’y étaient entraînées avaient contracté la COVID-19

La pandémie force la fermeture temporaire du Centre Multi-Forme d’Arvida

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Centre Multi-Forme d’Arvida a décidé de son plein gré de fermer temporairement ses portes à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 11 avril par mesure de prudence en raison de la pandémie.

La direction écrit sur sa page Facebook avoir été contactée par la santé publique après que deux personnes qui s’y étaient entraînées aient été infectées par la COVID-19 sans le savoir.

« Nous avons fourni, au meilleur de notre connaissance et selon le registre de présences, la liste des membres qui auraient pu être en contact dans les heures où il aurait pu y avoir risque de contamination, mentionne la direction. Même si la santé publique n’exigeait pas de fermer, nous avons pris cette décision préventive pour qu’en aucun temps, la santé de notre clientèle et de nos employés ne soit compromise. »

D’ici la réouverture, le 12 avril à 5h00, la direction du centre d’entraînement physique affirme qu’elle prendra toutes les mesures préventives nécessaires.

À lire également:

La vaccination bientôt disponible pour les travailleurs essentiels et les malades chroniques

« Si on voit une explosion de cas, on va intervenir très vite », dit François Legault

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.