Publicité

18 février 2021 - 16:00

L’organisme se tourne maintenant du côté des nouveaux candidats à la mairie

Coop d'habitation à Kénogami : Loge m’entraide fait une croix sur Josée Néron

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le conseil d’administration de Loge m’entraide a décidé de faire une croix sur la mairesse actuelle de Saguenay Josée Néron et comme candidate à l'élection pour arriver à fonder la coopérative d’habitation La Solidarité à Kénogami, après 8 ans de combat.

L’organisme orientera désormais ses énergies vers les nouveaux candidats à la mairie, a expliqué sa coordonnatrice, Sonia Côté.

« Comment pourrait-il en être autrement ? Si la mairesse Néron a été capable avant les Fêtes de faire perdre aux appauvris un don de 15 000 $ à leur projet, de refuser pendant 4 ans de les rencontrer, ni répondre à leurs 10 lettres, il serait utopique d’espérer son aide d’ici l’élection. C’est une évidence. »

Loge m’entraide a déjà interpellé Unisson Saguenay, Serge Simard et Julie Dufour pour prendre la relève, ajoute Mme Côté.

« Chaque fois qu’un candidat s’annonce, nous l’invitons à une rencontre virtuelle pour l’informer d’avance des engagements que nous demanderons à l’élection municipale. Cela nous permet déjà d’observer l’absence, le faible ou le haut intérêt envers cette première main qui leur est tendue au nom des locataires à faible revenu de Saguenay . »

Chose certaine, Loge m’entraide promet d’être très actif lors de la campagne électorale, encore plus qu’il ne l’a jamais été auparavant, selon Sonia Côté.

« Les locataires appauvris en ont assez et refuseront de passer un troisième 4 ans d’indifférence municipale ! Je vous assure qu’ils vont intervenir jusqu’à la dernière minute pour que les nouveaux candidats à la mairie s'engagent à aider la naissance de la coop d’habitation La Solidarité réclamée depuis 2013! »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.