Publicité

10 février 2021 - 11:30

Plusieurs patients attendaient et d’autres en profitent, souligne le pharmacien bien connu

Nouveaux pouvoirs aux pharmaciens : « On voit une différence », dit Yann Gaudreault

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les nouvelles dispositions qui donnent des pouvoirs additionnels aux pharmaciens depuis la fin janvier sont très bien accueillies par la population de la région et permettent déjà de mieux encadrer la prise en charge de la santé des patients.

C’est ce qu’a indiqué à Néomédia le pharmacien et co propriétaire du Familiprix du boulevard de Quen à Alma, Yann Gaudreault.

« On voit une différence dans notre pratique, dans la qualité de notre pratique, parce qu’on peut poser des actes qui n’étaient pas permis auparavant, souligne M. Gaudreault. Ça permet de mieux encadrer le volet santé des gens. Le cas classique c’est une mère qui doit envoyer des médicaments à la garderie pour son enfant. Maintenant, c’est une prescription qui est faite par le pharmacien, bien consignée au dossier de la personne, avec une dose adaptée en fonction du poids. Ça permet de personnaliser encore plus et de mieux encadrer les besoins. »

Le pharmacien évoque également le cas des gens qui souffrent d’infection urinaire.

« Auparavant, on ne pouvait pas dépanner une patiente après plus d’un an. Ce délai est maintenant allongé, ce qui permet un rapprochement avec les patients. Des gens l’attendaient et d’autres qui l’ignoraient vont en profiter. Il n’y a plus aucuns frais également et c’est une très bonne nouvelle. Ça veut dire une meilleure accessibilité aux soins de santé et c’est un gain pour toute la population. »

Rappelons qu’au total, les pharmaciens de la province peuvent maintenant poser de nouveaux actes en lien avec 35 conditions mineures comme l’arrêt du tabagisme, les nausées et vomissements, le zona, l’exposition accidentelle au VIH, la maladie de Lyme, les allergies, les infections urinaires ou encore les médicaments à administrer aux voyageurs.

Autre changement important: les pharmaciens font maintenant partie des professionnels aptes à vacciner.

Yann Gaudreault fait partie de ceux qui espère pouvoir ainsi donner un coup de main au système de santé et vacciner le public contre la COVID-19, lorsque les problèmes actuels d’approvisionnements seront réglés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.