Publicité

28 octobre 2020 - 14:00

24 personnes sont actuellement hospitalisées selon le CIUSSS

2 autres décès et 19 cas supplémentaires rapportés dans la région

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Deux autres personnes ont succombé à la COVID-19 dans la région depuis 24 heures selon le dernier bilan disponible, qui fait aussi état de 19 cas supplémentaires, portant le total à 1049.

Cela fait grimper à 37 le nombre de victimes de la maladie depuis le début de la pandémie.

La direction régionale de la santé a précisé que ces deux nouvelles victimes sont des usagers hospitalisés en centre hospitalier, dont l'un est décédé dans les derniers jours et qui vient d'être ajouté au bilan.

Quant au nombre de cas, le CIUSSS prévient que le portrait réel journalier est plus élevé.

Ajustement à venir

En raison d'un problème dans le processus de transmission des données au registre national, il n'a pas été possible de déclarer l'ensemble des cas en date d'hier.

Conséquemment, il faut s'attendre à un ajustement des données demain.

Les nouveaux cas déplorés aujourd’hui sont notamment 6 cas d’employés reliés à l'éclosion de l'Hôpital de Chicoutimi, portant à 39 (38 employés et un usager) le total des cas à cet endroit.

Maintenant 72 cas à l'Hôpital d'Alma

Un cas aussi est relié à l'éclosion de l'Hôpital d'Alma, portant à 72 (47 employés et 25 usagers) le total des cas dans l’établissement.

3 cas (2 employés et 1 résident) sont également reliés au CHSLD Isidore-Gauthier portant à 64 (38 employés et 26 usagers) le total des cas.

24 personnes sont toujours hospitalisées dans la région, dont 3 sont aux soins intensifs.

332 cas sont considérés actifs, tandis que 36 autres personnes se sont rétablies de la maladie, portant le total à 680.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.