Publicité

23 octobre 2020 - 11:58 | Mis à jour : 12:04

C’est le pire ratio en soins dans la région selon la FIIQ

Un « rassemblement de jaquettes » pour dénoncer une surcharge de travail au CHSLD de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay - Lac-Saint-Jean (FIQ - SPS du SLSJ) a organisé une manifestation très visible ce matin pour dénoncer la résistance du gouvernement selon lui à mettre en place des ratios sécuritaires en soins/patients dans les CHSLD.

L’hécatombe vécue ce printemps, en CHSLD, suite à l’apparition de la COVID-19, ne doit jamais se reproduire souligne le syndicat, ajoutant que le gouvernement doit accélérer les discussions pour diminuer la surcharge de travail, ce qui permettra de garantir la qualité et la sécurité des soins à la population.

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec–FIQ et la FIQ | Secteur privé–FIQP ont révélé le 21 octobre dernier, son palmarès des pires ratios en CHSLD au Québec, et le Saguenay - Lac-Saint-Jean a dévoilé sa position ce matin en organisant un « rassemblement de jaquettes » représentant les bénéficiaires du CHSLD de Métabetchouan - Lac-à-la-Croix, illustrant ainsi le nombre de patients à la charge d’une professionnelle en soins.

Méthodologie

Le palmarès est un portait des ratios en CHSLD, effectué entre le 1er et le 18 septembre 2020.

Pour chacun des 306 CHSLD du Québec, publics et privés où les membres de la FIQ travaillent, une moyenne des ratios professionnelles en soins/patient-e-s a été faite sur les trois (3) quarts de travail (jour, soir, nuit).

La FIQ a classé les résultats par établissement et par région, en indiquant un code de couleurs qui illustrent le niveau de danger des conditions de travail, allant de « moins problématique » à « très dangereux ».

Pire ratio dans la région

Le palmarès démontre que la situation n’est pas rose au Québec, car dans de nombreuses régions, les ratios, en CHSLD, ne sont pas du tout sécuritaires.

Le Saguenay - Lac-Saint-Jean ne fait pas exception, et le pire ratio que la région connaît se trouve au CHSLD Métabetchouan - Lac-à-la-Croix avec une (1) infirmière pour 57 patients.

« Si l’on veut s’assurer que la population du Saguenay - Lac-Saint-Jean reçoive des soins de qualité, ce sont des ratios sécuritaires professionnels en soins / patients dont nous avons de besoins. Cela aura des effets notables sur la qualité des soins, mais aussi sur la rétention et l’attraction du personnel. Comme nous le voyons aujourd’hui, une infirmière pour 57 patients, ce n’est pas sécuritaire », déclare la présidente Julie Bouchard.

Le palmarès des pires ratios est accessible à l’adresse suivante : http://www.fiqsante.qc.ca/ratios/palmares

Rappelons que la FIQ - Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay – Lac-Saint-Jean représente plus de 3 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques et est affiliée à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec–FIQ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.