Publicité

19 octobre 2020 - 15:33

« On ne laissera pas aller cette situation très longtemps. »

Zone rouge : les deux prochains jours seront déterminants, prévient le Dr Aubin

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le niveau d’alerte dans la région n’a pas basculé en zone rouge ce lundi, mais ça ne tardera pas si la tendance actuelle de la pandémie de COVID-19 se maintient, a prévenu aujourd’hui le directeur régional de santé publique, le Dr Donald Aubin, qui n’a pas caché son inquiétude.

M. Aubin a tenu un point de presse virtuel durant lequel il a été appelé à commenter l’ajout de trois décès et le bond de 47 cas dans la région, portant le total à 797 depuis le début de la pandémie.

Alors que plusieurs s’attendaient à ce qu’il annonce dès ce lundi le passage à un niveau d’alerte supérieur, il a plutôt laissé entendre que ce serait peut-être bientôt.

« Les chiffres qu’on va obtenir demain et je dirais d’ici les 48 prochaines heures seront déterminants, a précisé le docteur Aubin, avant d’ajouter que le CIUSSS ne laissera cependant pas aller cette situation très longtemps. Il y a encore l’effet des mesures prises il y a une semaine à venir, mais l’ascension est très rapide. De jour en jour, le nombre de cas augmente de façon importante. »

Le médecin-chef de la région a également révélé que deux des nouveaux décès enregistrés aujourd’hui étaient des résidents du CHSLD Isidore-Gauthier à Alma et l’autre une personne âgée qui se trouvait à l’Hôpital de Chicoutimi, ce qui en fait le premier à cet endroit depuis le début de la pandémie.

18 personnes sont aussi hospitalisées présentement, dont deux aux soins intensifs.

Enfin, 266 cas sont actifs et 927 personnes sont présentement en isolement dans la région.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.