Publicité

14 octobre 2020 - 09:06 | Mis à jour : 09:10

Le syndicat demande à Québec de reconnaître leur apport à sa juste valeur

COVID-19 : les familles d'accueil sont oubliées, déplore la CSD

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Dans le cadre de la Semaine des familles d'accueil et en lien avec la deuxième vague de COVID-19, la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) demande au gouvernement du Québec de reconnaître à sa juste valeur l'apport du réseau des familles d'accueil à l'enfance dans un contexte plus difficile que jamais.

Le syndicat rappelle que ces familles accueillent les enfants les plus vulnérables de notre société au sein de leur foyer, 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par année, mais que le gouvernement ne reconnaît que 7,75 h de travail quotidien.

« Alors que la deuxième vague a été déclarée et qu'on demande à la population de se confiner, les familles d'accueil ont une autre réalité. En plus de leur cellule familiale biologique, certaines d'entre elles se font confier jusqu'à neuf enfants qui vont à l'école, au travail, visitent également leur famille biologique et rencontrent leurs intervenants sociaux à la maison. Ça fait augmenter le risque de contamination de manière drastique », affirme le président de la CSD, Luc Vachon.

Bonification retirée

En mars dernier, les ressources de type familial (RTF) ont reçu une bonification des dépenses de fonctionnement raisonnables pour couvrir l'ensemble des mesures d'hygiène requises en raison de la Covid-19.

Cette bonification a toutefois été retirée cet été, et ce, sans justification ni préavis. Depuis, la Centrale a interpellé à maintes reprises le ministère de la Santé et des Services sociaux pour comprendre la raison de cette coupure, mais reste sans explication.

« En retirant sans raison cette bonification au mois de juillet, le gouvernement leur démontre un manque flagrant de reconnaissance du travail effectué par ces gens de cœur. Nous avons la démonstration que le virus est présent dans les écoles et se propage entre les jeunes, de famille en famille, que faut-il de plus », ajoute Luc Vachon.

Rappelons également que la CSD porte les mêmes revendications pour les résidences d'accueil à l'adulte.

Campagne de reconnaissance

Dans le cadre de la Semaine des familles d'accueil, qui se déroule d'ici le 17 octobre, la CSD a lancé une campagne de reconnaissance sur les médias sociaux.

Une vidéo virale dans laquelle tous les regroupements professionnels de la CSD se sont réunis pour souligner l'apport des familles d'accueil circule afin de sensibiliser la population au travail accompli par celles-ci.

« Reconnaître le travail des familles d'accueil passe par leur accorder le soutien dont elles ont besoin. Normaliser les primes accordées dans le contexte de la pandémie devrait être le minimum pour leur accorder la reconnaissance qu'elles méritent », conclut Luc Vachon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.