Publicité

13 octobre 2020 - 16:00

Le directeur régional de la santé publique fait le point sur la situation

« On agit rapidement pour éviter d’entrer en zone rouge », dit le Dr Aubin

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, a justifié aujourd’hui la hausse du niveau d’alerte au coronavirus qui est passée à l'orange par une remontée du nombre de cas depuis environ 15 jours et ses impacts, mais il est encore possible d’éviter de se rendre en zone rouge selon lui.

Fidèle à son habitude, le Dr Aubin a d’abord fait le point sur la situation lors d’un point de presse virtuel et en plus des 11 nouveaux cas rapportés plus tôt, il n’avait pas de bonnes nouvelles.

« Le nombre de cas actifs ne cesse de monter, a précisé le médecin-chef de la santé publique. Il atteint 140, sur les 608 depuis le début de la pandémie. C’est un gros indicateur. C’est une proportion très élevée. Et alors qu’il y a une semaine, on n’avait pratiquement pas d’hospitalisations, on est maintenant rendu à 11 hospitalisations. Il y a 21 sites d’éclosion présentement, dont deux hôpitaux. Ça peut durer longtemps et c’est préoccupant! Et 793 personnes sont actuellement en isolement, un chiffre qui monte sans cesse, jour après jour. »

Le directeur régional de la santé publique a insisté sur l’importance que tous respectent les mesures en place, y compris les nouvelles, pour éviter une autre hausse du niveau d’alerte.

« Il y a une poussée importante du nombre de cas et il ne fallait pas attendre pour éviter de se retrouver dans le rouge. On veut éviter ça à tout prix. C’est pourquoi on a agi assez vite. On veut casser la courbe. Je ne suis pas convaincu qu’on va se rendre en zone rouge. Ça va dépendre beaucoup de la réaction de la population. Lorsqu’on est capable de garder nos distances, c’est majeur, mais il y a un peu de relâchement actuellement. Je suis convaincu que si on fait un effort collectif, on va être capable de renverser la courbe. »

Parmi les nouvelles mesures qui sont maintenant en vigueur, M. Aubin a rappelé qu’il s’agit d’un maximum de six personnes lors des rassemblements, mais que les restaurants et les bars restent ouverts.

Les restaurants devront cependant avoir un maximum de six personnes par table et la vente d’alcool devra cesser à 23 heures dans les bars.

Les visites dans les CHSLD sont également limitées à des fins humanitaires et pour les proches aidants.

Des contrôles routiers accrus sont aussi à prévoir, a indiqué le Dr Aubin, pour éviter les déplacements inutiles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.