Publicité

9 octobre 2020 - 09:00 | Mis à jour : 09:03

Sous la thématique À pied, nous n’avons pas d’armure

Une traverse musicale d’Arvida pour lancer une campagne sur la sécurité des piétons

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Déterminés à voir les statistiques s’améliorer, le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) du Saguenay-Lac-Saint-Jean et son partenaire Piétons Québec déploient dans la région la nouvelle campagne Tous piétons!, sous la thématique À pied, nous n’avons pas d’armure.

Celle-ci vise à changer la culture routière et à sensibiliser les usagers de la route à l’adoption de comportements plus sécuritaires à l’égard des usagers plus vulnérables : les piétons.

« Alors que le bilan routier automobile s’améliore, celui des usagers les plus vulnérables de la route a reculé depuis 2016. En 2019, et pour une troisième année consécutive, plus de 70 personnes ont perdu la vie en marchant tout simplement. Si nous voulons renouer avec l'amélioration de la sécurité piétonne qu'on observait auparavant, il faut que chacun y mette du sien. Les piétons n’ont pas d’armure : sur la route, leur sécurité devrait être la priorité de tous. Rappelons-nous que chaque fois qu'un piéton est gravement blessé dans une collision, c'est-à-dire à chaque deux jours au Québec, des vies sont bouleversées. Au volant, soyons prudents », appelle la porte-parole de Piétons Québec, Jeanne Robin.

Changement concret

De son côté, Maude LeBlanc, responsable du dossier au CREDD, souligne l’importance de la participation de tous les paliers de la société pour mener à un changement concret.

« Changer la culture routière, les normes et les pratiques pour rendre les rues plus sécuritaires pour tous, ça prend du temps. Collectivement, nous devons tous faire partie de ce changement et inciter l’adoption de comportements plus sécuritaires à l’égard des usagers vulnérables. C’est justement pour ça que nous déployons cette grande campagne nationale au Saguenay-Lac-Saint-Jean et que nous comptons collaborer à la fois avec les élus et la population. »

Ces démarches sont possibles grâce à la collaboration de différents acteurs du milieu.

Dans cette foulée, une traverse musicale (ou crosswalk the musical) d’Arvida s’est tenue hier à une intersection d'un quartier d’Arvida.

Premier événement

Il s’agit du premier événement d’une série.

De nombreuses familles cohabitent dans ce quartier, à cela s’ajoute l’achalandage des écoles, des commerces et des entreprises. C’est dire à quel point tous les usagers sont concernés.

Les notions de vigilance et de prudence sur la route prennent donc tout leur sens.

Cet été dans la région, différents espaces ont été «piétonnisés», dont une partie de la rue Davis. Ces actions sont un bon départ selon Kate Savard, directrice générale de la Corporation Centre-ville d’Arvida.

« Donner plus de place aux usagers vulnérables fait partie des solutions pour sécuriser leurs déplacements. En effet, avoir un plus grand nombre de piétons présents dans la rue les rend davantage visibles, on leur accorde une meilleure attention. Cela facilite donc la prise en compte de leur sécurité lors de l’aménagement des rues, en plus de favoriser le transport actif. »

Différentes activités et une vaste campagne publicitaire se tiendront au courant des prochains mois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.