Publicité

8 octobre 2020 - 10:30

Le chef Clifford Moar l’a confirmé en s’adressant à la population

Un premier cas de COVID-19 à Mashteuiatsh

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Un premier cas de COVID-19 vient d’être signalé à Mashteuiatsh, a indiqué hier le chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, Clifford Moar, dans une adresse à la population.

La personne atteinte est actuellement en isolement ajoute M. Moar et la direction de santé publique poursuit son enquête épidémiologique afin d’identifier toutes les personnes avec qui elle a pu avoir des contacts rapprochés.

Le conseil de bande pourrait être amené à contribuer à cette enquête selon lui. Déjà, plusieurs personnes ont reçu les consignes appropriées et prennent toutes les précautions nécessaires.

« Katakuhimatsheta (Conseil des élus) et l’équipe d’urgence tiennent à offrir tout leur soutien et leurs pensées à la personne atteinte et à sa famille, affirme le chef, afin qu’elle puisse guérir le plus rapidement possible. Comme partout ailleurs, il était probable un jour ou l’autre qu’un premier cas survienne à Mashteuiatsh. C’est une situation qui n’était pas souhaitée, mais qui était attendue. Notre communauté doit maintenant redoubler d’efforts afin de protéger nos familles. »

Clifford Moar rappelle que depuis le 12 mars, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan a instauré des mesures préventives en lien avec la COVID-19. En conformité et parfois au-delà des directives gouvernementales, toutes les mesures prises ont toujours eu pour objectif de limiter la propagation du virus.

« En sachant maintenant qu’il y a un cas de COVID-19 à Mashteuiatsh, nous devons tous poursuivre intensivement nos efforts en continuant de suivre rigoureusement les consignes, termine le chef. L’équipe d’urgence demeure mobilisée afin de poursuivre son travail, avec la collaboration de l’ensemble de la population. Gardons confiance et poursuivons nos efforts pour limiter les impacts et passer au travers. Notre rigueur à suivre les consignes fait une différence dans la propagation du virus. Nous comptons sur chacun et chacune de vous! »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.