Publicité

5 octobre 2020 - 15:30 | Mis à jour : 15:37

Le CIUSSS n’écarte pas l’idée de fermer l’accès à la région

Bond de 20 cas dans la région : « On doit rehausser le niveau de vigilance », affirme le Dr Aubin

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Avec 20 nouveaux cas de gens infectés par la COVID-19 déclarés aujourd’hui, le Saguenay-Lac-Saint n’est pas épargné par la flambée actuelle du nombre de cas au Québec a souligné le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, et c’est préoccupant selon lui.

Même si la situation reste sous contrôle et que la région demeure en zone jaune, le Dr Aubin a dit toujours craindre dans son point de presse qu’elle se retrouve en zone orange.

Le directeur régional de la santé a précisé qu’une quinzaine de ces nouveaux cas sont des contacts de cas connus et qui étaient déjà en isolement.

Parmi eux, il y a un employé du CHSLD Isidore-Gauthier situé à Alma, ainsi qu’un résident d'une résidence privée pour personnes âgées située à Alma.

Des écoles, des entreprises privées et deux policiers de Saguenay sont également touchés.

« Il y a 11 foyers d’infection actuellement, a ajouté le Dr Aubin, et 72 cas actifs. Plus de 460 personnes sont présentement en isolement, dont une soixantaine d’employés du CIUSSS. On parle d’éclosions multiples et on veut les faire connaître pour rehausser le niveau de vigilance par rapport à ces milieux. C’est très important. On va faire connaître sur notre site internet et mettre à jour les sites d’éclosions à l’avenir pour s’assurer que tout va bien. On doit rehausser le niveau de vigilance. »

Et ces nouveaux cas démontrent bien que la transmission dans la communauté est bien présente, selon lui.

« Quand on commence à en voir un petit peu partout dans la région et qu’on voit des éclosions à ce niveau-là, la transmission de la maladie est très présente. »

Restreindre l'accès à la région?

Questionné par la suite, le Dr Aubin a révélé que pour éviter un nombre encore plus important de cas dans les prochains jours, la direction régionale de la santé n’exclut pas la possibilité de restreindre l’accès à la région en limitant la circulation dans la réserve faunique des Laurentides.

« On est en train de regarder différents scénarios, des mesures qui pourraient s’adapter à la région, a indiqué M. Aubin. On la chance chez-nous d’avoir des voies d’entrées qui sont très limitées. On voit aussi clairement par les enquêtes qu’il y a une circulation importante du virus par le parc. Il entre en provenance d’autres régions. On va en parler avec les élus et d’autres personnes, mais la réflexion est en cours. On y réfléchit. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.