Publicité

2 octobre 2020 - 09:30

Une aide qui arrive à point selon la députée Nancy Guillemette

Près de 3 M$ pour atténuer l’impact de la pandémie sur les municipalités du comté Roberval

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La députée de Roberval, Nancy Guillemette, vient d’annoncer qu’une aide financière de 2 935 345 $, financée à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada, sera octroyée aux municipalités du comté Roberval.

Grâce à cette somme, les administrations municipales pourront couvrir directement leurs dépenses occasionnées par la pandémie, comme les hausses de coûts liées à la sécurité publique, aux adaptations de bâtiments, à l’opération de camps de jour municipaux et aux processus démocratiques dans les municipalités (conseils municipaux, élections partielles et générales).

Ce soutien vise également à compenser les pertes de revenus des municipalités, comme les revenus de permis, des droits sur les mutations immobilières, des amendes et pénalités et des stationnements.

« Cette aide financière arrive à point. Elle permettra aux municipalités de mon comté d’être en meilleure posture financière à la suite de la première vague, souligne Mme Guillemette dans un communiqué. La COVID-19 a touché tous les secteurs de l’économie. Je souhaite donc que cette aide puisse leur apporter la perspective de jours meilleurs. »

Rappelons que l’aide financière pour l’ensemble des municipalités du Québec est de 800 M$. Elle découle d’une entente survenue entre les gouvernements du Québec et du Canada en vertu de l’Accord sur la relance sécuritaire.

Pour chaque municipalité, le montant de l’aide a été déterminé selon une approche mixte qui tient compte de deux facteurs, soit du poids démographique et des impacts de la pandémie.

Cette aide pourra être utilisée par chaque municipalité, tant en 2020 qu’en 2021, à sa convenance.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.