Publicité

1 septembre 2020 - 14:00

Les organisateurs visent une participation record dans la région

La 6e édition du Défi 100 % local débute

Par Salle des nouvelles

Voir la galerie de photos

D’ici au 30 septembre, des milliers de Québécois mettront davantage d’aliments locaux dans leur assiette dans le cadre de la 6e édition du Défi 100 % local.

Cette initiative souhaite mettre en vedette l’alimentation de proximité et favoriser l’achat local.

Le Défi 100 % local est l’occasion toute désignée de stimuler l’économie régionale, de favoriser l’autonomie alimentaire et de soutenir concrètement les producteurs agricoles du Québec.

Néomédia s’est entretenu avec Camille Tremblay Lalancette, coordonnatrice interrégionale du Défi 100 % local. En entrevue, elle nous explique comment et surtout pourquoi, participer à ce défi qui se déroule tout au long du mois de septembre, et ce, partout au Québec.

Rappelons que dans la région, les organisateurs visent une participation cette année.

La Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, gestionnaire de la Zone boréale, porte le défi au niveau régional.

« Cette année le défi a été complètement revu et allégé. On offre aux participants de cibler leurs propres objectifs. Que ce soit de visiter une nouvelle entreprise agroalimentaire, ou de faire un repas 100% local une fois ou à chaque semaine, les gens sont invités à y aller à leur propre rythme », mentionne Nancy Ouellet, directrice générale de la Table agroalimentaire du Saguenay – Lac-Saint-Jean.

« Nous avons créé un groupe Facebook où nous mettrons l’expertise de l’équipe de la Table agroalimentaire au service des participants. L’an dernier, le Saguenay-Lac-Saint-Jean était la région qui comptait le plus de participants. Nous espérons encore battre des records cette année », ajoute Mme Ouellet.

Pour tous les détails : defijemangelocal.ca/regions

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.