Publicité

29 juillet 2020 - 16:00

Traite des femmes : 19 M$ d’Ottawa pour aider les victimes et les survivantes

Par Salle des nouvelles

Le ministre des Femmes, de l'Égalité des genres et du Développement économique rural, Maryam Monsef, de même que Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, ont annoncé le versement de fonds pour soutenir les victimes et les survivantes et survivants de la traite des personnes.

Les 19 millions de dollars seront administrés par deux ministères fédéraux responsables de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la traite des personnes, une approche pangouvernementale sur cinq ans visant à éradiquer la traite des personnes et à soutenir les personnes qui en sont les plus touchées.

La traite des personnes est un crime ignoble et préjudiciable qui touche de façon disproportionnée les femmes et les filles.

Le gouvernement du Canada collabore avec des partenaires nationaux et internationaux pour lutter contre la traite des personnes sous toutes ses formes.

En raison de la pandémie, il est devenu plus difficile de garder les populations vulnérables en sécurité, d'aider les victimes à fuir des situations de traite de personnes et à accéder aux services de soutien dont elles ont besoin.

Demandes de projets

À compter d'aujourd'hui, le gouvernement acceptera les demandes de projets qui visent à prévenir et à contrer la traite des personnes et à soutenir les personnes survivantes.

Une somme de 14 millions de dollars sera distribuée par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC) et cinq millions seront distribués par l'entremise de Sécurité publique Canada.

L'appel de propositions de FEGC appuiera les organismes qui cherchent à prévenir et à contrer la traite des personnes, par l'élaboration et la mise en œuvre des pratiques prometteuses visant à améliorer l'autonomisation des populations à risque et des survivantes et survivants de la traite des personnes.

L'appel de propositions demeurera ouvert jusqu'au 4 septembre 2020.

Le financement offert par l'entremise de Sécurité publique Canada appuiera deux initiatives. La première concerne les projets qui visent à habiliter les victimes et les survivantes et survivants de la traite des personnes en leur offrant des soutiens et des services adaptés aux traumatismes et à leur culture.

La seconde vise des projets pilotes cherchant à établir et à mettre à l'essai des pratiques exemplaires de sensibilisation des jeunes à risque à la traite des personnes.

L'appel de propositions demeurera ouvert jusqu'au 4 septembre 2020.

Les organismes admissibles à ce financement comprennent les organismes sans but lucratif, les gouvernements autochtones (y compris les conseils de bande, les conseils tribaux et les entités autonomes) et leurs organismes, les organismes sans but lucratif autochtones (qui représentent les intérêts des Premières Nations, des Inuit et des Métis et qui sont dirigés par des membres de la population qu'ils servent), les municipalités et leurs organismes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.