Publicité

11 juillet 2020 - 08:59

Un nouveau contrat de travail au chemin de fer Roberval-Saguenay

Par Salle des nouvelles

Les quelque 80 syndiqués de la compagnie de chemin de fer Roberval-Saguenay, propriété de Rio Tinto, ont accepté hier soir un nouveau contrat de travail dans une proportion de 85 %.

Ce contrat permet de ramener des postes dans le giron syndical et de reconnaître la grande responsabilité des conducteurs de train.

Une prime de responsabilité est d'ailleurs accordée aux conducteurs de locomotive.

« Dans notre métier, il n'y a pas de place à l'erreur. Les règles et procédures sont très strictes, tout doit être réglé au quart de tour. La prime de responsabilité qui est mise en place vient reconnaître cette réalité particulière », explique le président de la section locale 9190, Daniel Girard.

Alors que les deux négociations précédentes avaient mené à des concessions de la part des syndiqués et même à des coupures de postes, le présent contrat de travail permet de ramener des emplois à l'interne, au sein de l'accréditation syndicale.

« La situation est stabilisée et on repart sur de nouvelles bases », précise Daniel Girard.

Le représentant syndical Alexandre Fréchette salue le travail de l'équipe.

« Le comité de négociation a travaillé ensemble, il était bien préparé et on a senti l'appui des membres. C'est ce qui a permis de conclure un bon contrat, adapté aux réalités du domaine ferroviaire », souligne Alexandre Fréchette.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.