Publicité

28 juin 2020 - 09:40 | Mis à jour : 09:45

Proches aidants, accompagnateurs et visiteurs en CH : Québec émet de nouvelles directives

Par Salle des nouvelles

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec vient d’annoncer de nouvelles directives concernant la venue de personnes proches aidantes, d'accompagnateurs ou de visiteurs en centre hospitalier (CH) sous certaines conditions.

La venue de ces personnes est maintenant permise à n'importe quel moment du séjour et pour tous les secteurs.

Parmi les conditions générales, mentionnons que les personnes suivantes ne pourront visiter un proche :

• une personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19 dans les 28 derniers jours;

• une personne dont la guérison n'a pas été confirmée ;

• une personne ayant des symptômes compatibles avec la COVID-19;

• une personne suspectée d'être infectée ou en attente d'un résultat (en isolement).

Les heures de visites des CH doivent être respectées. Une seule personne pour une même plage horaire est autorisée, pour un maximum de quatre personnes par période de 24 heures.

Toutefois, ces directives peuvent être modulées pour des raisons humanitaires, par exemple si un patient est en fin de vie ou s'il s'agit d'une urgence.

Conditions particulières

Pour ce qui est des salles d'urgence, un seul accompagnateur par patient est autorisé, à moins que la présence d'autres personnes soit requise pour des raisons médicales ou pour l'annonce d'une mauvaise nouvelle.

Les visiteurs pourraient être interdits temporairement en cas de fort achalandage.

Du côté de la cancérologie, la présence des accompagnateurs est limitée aux cas qui le requièrent, par exemple pour des patients qui ont besoin d'un soutien particulier, comme des personnes ayant un trouble cognitif ou des enfants hospitalisés.

Dans le cas de greffe de moelle osseuse et de thérapie cellulaire, personne n'est admis, sauf si nécessaire et à condition de se soumettre à une procédure de triage ou de test applicable à l'unité.

En obstétrique, toutes les mesures raisonnables doivent être mises en place pour favoriser la présence d'une personne accompagnatrice lors de l'accouchement.

La présence des parents est favorisée en néonatalogie et en pédiatrie, toujours selon les mesures de prévention des infections établies.

Si ces personnes sont atteintes de la COVID-19, elles ne peuvent être présentes, sauf en cas de circonstances exceptionnelles ou si la mère qui accouche ou l'enfant hospitalisé sont aussi atteints, auquel cas ils pourront se déplacer ensemble dans l'hôpital, en portant un masque.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.