Publicité
10 mars 2020 - 16:09 | Mis à jour : 16:11

L’Association de l’énergie du Québec soutient les groupes en faveur de GNL Québec

Par Salle des nouvelles

Alors que l’Association de l'énergie du Québec appuie les citoyens et les citoyennes en faveur du projet GNL Québec, elle sera présente sur place cette semaine au Saguenay pour tenir une série de rencontres.

« Au moment où il est urgent d’agir pour la planète, le gaz naturel liquéfié est la meilleure réponse », a déclaré le président de l’AÉQ, Éric Tétrault.

« Au-delà de toutes les mesures que nous prenons pour réduire notre propre empreinte, nous devons rapidement contribuer à réduire les émissions mondiales», ajoute M. Tétrault.

Les arguments présentés par les opposants au projet relèvent d’une méconnaissance profonde du secteur de l’énergie selon lui. Le seul chantier important d’énergie renouvelable au Québec est l'électrification des transports et la région n’est pas particulièrement positionnée pour en tirer de gros avantages.

Le solaire et l’éolien n’ont aucun marché à court et moyen terme et la biomasse est une solution non viable. Selon l’association, les critiques adressées récemment par un regroupement de médecins et de professionnels sont totalement injustifiées.

L’utilisation massive du gaz naturel est l’une des raisons importantes de la stagnation des émissions aux États-Unis en 2019. Quant au procédé de fracturation hydraulique, ni l’Environmental Protection Agency (EPA), ni le gouvernement du Québec n’ont émis d’avis de danger après avoir compilé des centaines d'études sur le sujet.

Quant au retrait d’un investisseur potentiel, l’AÉQ estime que le marché pour le GNL ira jusqu’à doubler dans les vingt prochaines années ce qui entraînera le retour d’investisseurs lorsque le contexte politique sera plus abordable.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.