Publicité
6 mars 2020 - 12:59

Réduction des GES : Andrée Laforest annonce un nouveau programme pour aider les municipalités

Par Salle des nouvelles

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, ainsi que députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, annonce la mise en place du Programme d'aide financière pour la planification de milieux de vie durables (PMVD) destiné aux organismes municipaux.

Au total, près de 15 M$ en provenance du Fonds vert y seront consacrés.

Cette initiative vise à encourager les acteurs municipaux à utiliser les meilleures pratiques d'aménagement du territoire et d'urbanisme, ou à en développer de nouvelles, ce qui permettra de réduire ou d'éviter des émissions de gaz à effet de serre (GES).

L'aide financière accordée par le PMVD servira notamment à soutenir la planification de milieux de vie plus compacts où la proximité et l'accessibilité des logements, services, loisirs et lieux d'emplois favorisent l'utilisation des transports actifs et collectifs.

Le PMVD s'adresse aux communautés métropolitaines, aux municipalités régionales de comté et aux municipalités locales, y compris les villages nordiques. Les organismes municipaux désirant déposer un projet pourront le faire jusqu'au 19 juin.

« Les décisions et les interventions des municipalités en aménagement du territoire et en urbanisme peuvent grandement influencer les déplacements des personnes et des marchandises, et ce, tant pour la distance parcourue que pour le mode de transport utilisé, affirme Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation. Par le biais de ce nouveau programme, notre gouvernement apporte un soutien dans la planification de milieux de vie plus durables qui bénéficieront à tous et j'en suis fière. D'un point de vue environnemental, un milieu de vie durable permet, entre autres, de réduire ou d'éviter les émissions de GES. »

Faits saillants :

• Le programme finance l'élaboration de plans, d'analyses, de politiques ou d'études en planification de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme. Seuls les projets qui ont un potentiel de réduction ou d'évitement des émissions de GES sont admissibles. La durée maximale du projet doit être de deux ans suivant la signature de la convention d'aide financière.

• L'aide financière maximale est déterminée en fonction de l'indice de vitalité économique de l'organisme municipal qui fait la demande.

• Ce programme a été mis en œuvre dans le cadre du Plan d'action sur les changements climatiques du gouvernement du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.