Publicité
18 février 2020 - 10:30

Une finaliste à un concours oratoire originaire de Chicoutimi

Par Salle des nouvelles

Originaire de Chicoutimi, Mireille Tremblay-Caron, une étudiante en 2e année en Histoire de l'Art et études cinématographiques de l'Université de Montréal, a été retenue par un jury à participer à un concours oratoire intitulé Délie ta langue.

C'est la seconde année que ce concours a lieu. Il est organisé par le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l'UdeM.

Il fallait d'abord s'inscrire pour participer à ce concours oratoire.

Un jury a choisi quinze finalistes, qui ont la chance en ce moment de vivre six formations hebdomadaires avec des spécialistes (pose de voix, scénographie et mise en scène, création littéraire, etc.) afin de mieux les armer lors de leurs présentations finales.

À l'issue de la finale du 30 mars, trois prix seront décernés par un jury et un prix sera décerné par le public. Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l'Université de Montréal remercie ses partenaires de prix 2020 qui remettront des montants en argent aux lauréats(e)s et aux meilleurs classements des finalistes.

Grand Prix Antidote de l'éloquence, offert par Druide, partenaire émérite du concours : 5 000 $

2e prix offert par le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur: 3 000 $

3e prix offert par TD Assurance : 1 000 $ Prix du public offert par l'Acfas : 500 $

À noter que la grande finale sera transmise sur le web en direct et le public pourra voter, même à distance pour leur candidat préféré.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.