Publicité
8 février 2020 - 09:06 | Mis à jour : 09:13

25 militants de Loge m’entraide manifestent devant le bureau d’Andrée Laforest

Par Salle des nouvelles

Précédée d'une « mini-marche» avec slogans et pancartes, 25 militants de Loge m’entraide se sont mobilisés au bureau de la députée de Chicoutimi et ministre de l’Habitation Andrée Laforest hier, solidaires des manifestants des 4 coins du Québec qui ont convergé vers Québec en après-midi pour tenir une manifestation nationale organisée par le FRAPRU, le Front d’action populaire en réaménagement urbain.

Loge m’entraide devait aussi se rendre à Québec, mais a préféré annuler en raison de la tempête hivernale.

À quelques semaines du 2e budget qui sera présenté le 10 mars, les militants espèrent convaincre les membres du gouvernement Legault d’en faire plus pour le logement social pour répondre aux besoins des locataires dont le revenu ne permet pas de vivre décemment. Ils sont convaincus que la seule solution est de développer en grand nombre des logements sociaux, mentionne Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m’entraide.

« Les logements privés qui se construisent à Saguenay sont hors de prix. La seule voie pour que les locataires appauvris se sortent de la précarité, c’est le logement social, un patrimoine collectif, sans notion de profit, qui répond à une diversité de besoins, qui ne néglige aucun modèle au détriment d’un autre. »

Elle a souligné d’ailleurs que très peu de logements sociaux ont été construits dans les dernières années au Québec, dont 20 seulement à Saguenay depuis 2017 par l’arrivée de la coopérative d’habitation La Persévérance fondée par Loge m’entraide.

Dans le budget de 2018, le gouvernement Legault a prévu 260 millions $ pour la réalisation des 15 000 logements sociaux déjà planifiés dans les budgets des 10 dernières années au Québec, mais qui n’ont pas vu le jour faute de subvention adéquate dans le programme AccèsLogis.

Même cette somme s’avère insuffisante explique Mme Côté : « C’est urgent d’achever rapidement les 15 000 logements sociaux attendus depuis 10 ans au Québec, mais il faut aussi que le gouvernement Legault prévoie de nouveaux investissements qui s’étaleront sur plusieurs années afin de répondre aux besoins de logements sociaux actuels et ceux à venir », rappelant que 40 000 ménages sont en attente d’un HLM au Québec.

En ce sens, Mme Côté a donné une mission spécifique à la ministre de l’Habitation et députée de Chicoutimi.

« Il faut absolument que la ministre de l’Habitation, qui est aussi notre députée de Chicoutimi, mette tout son poids dans la balance en intervenant auprès du ministre des Finances qui présentement finalise son budget provincial, afin d’obtenir des investissements majeurs dans le logement social au Québec et au Saguenay Lac-Saint-Jean. C’est la mission que Loge m’entraide lui donne spécialement en ce jour en souhaitant voir un résultat positif lors du budget du 10 mars. »

Loge m’entraide et le FRAPRU demandent 50 000 nouveaux logements sociaux en 5 ans, dont 1045 pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et 742 pour Saguenay.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.