Publicité
3 février 2020 - 15:59 | Mis à jour : 16:04

218 654$ de Québec pour adapter la MRC du Domaine-du-Roy aux besoins des aînés

Par Salle des nouvelles

La députée de Roberval, Nancy Guillemette a annoncé dernièrement, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, que le gouvernement du Québec investit dans la MRC du Domaine-du-Roy une somme de 218 654$ destinée à encourager la participation des personnes aînées au développement de leur communauté et à adapter les milieux de vie à leurs besoins, dans le cadre du programme Québec ami des aînés (QADA) et du programme de soutien à la démarche Municipalité amie des aînés (MADA).

Dans le cadre du volet 1 du programme de soutien à la démarche MADA, la MRC du Domaine-du-Roy bénéficie d’une subvention de 72 000$.

En ce qui concerne le programme QADA, une somme de 146 654$ est attribuée à la communauté pour soutenir les projets de l’Association québécoise des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), section Saint-Félicien.

La députée Nancy Guillemette rappelle également que les participants à la démarche MADA sont invités à soumettre leur candidature pour bénéficier d’un nouveau soutien technique de l’organisme Vivre en ville. Un appel vient d’ailleurs d’être lancé à cet égard. Cette offre de soutien vise l’adaptation des pratiques en matière d’aménagement et d’urbanisme, en vue d’assurer l’accès aux services pour les aînés, de faciliter leurs déplacements, de diversifier l’offre résidentielle et de contribuer à l’émergence de milieux inclusifs de qualité.

De tels investissements témoignent de la volonté du gouvernement actuel d’accroître le soutien apporté au milieu municipal et aux organismes œuvrant auprès des aînés dans la réalisation de projets locaux, régionaux et nationaux.

« Notre gouvernement vise à créer des environnements sains, sécuritaires et accueillants pour les personnes aînées, souligne Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants. Grâce à cet investissement majeur de 17 M$ et à la collaboration que nous avons avec les acteurs communautaires et municipaux, nous sommes en mesure de favoriser concrètement le plein épanouissement et la participation active à la société des personnes aînées. »

« Je suis très fier de l’appui fourni par notre gouvernement, déclare de son côté Nancy Guillemette, députée de Roberval. Ce financement contribuera certainement à rendre nos structures et nos espaces publics encore plus inclusifs et accueillants, stimulant par le fait même la participation des aînés à notre vie collective. Je suis persuadée que ce soutien financier contribuera au dynamisme de la communauté, et à faire de notre région un lieu où il fait bon vieillir, dans un cadre qui favorise les échanges intergénérationnels et le respect des valeurs de chacun. »

Rappelons que ces sommes découlent d’un financement global de 17 M$ pour l’ensemble du territoire québécois, qui se décline ainsi :

• 105 projets représentant 277 municipalités et MRC réparties dans 16 régions bénéficieront de près de 3 M$, dans le cadre du programme de soutien à la démarche MADA, pour leur permettre de se doter d’une politique municipale et d’un plan d’action pour adapter leurs services et leurs structures au vieillissement de la population;

• 81 projets, dont 17 à portée nationale et 64 à portée locale et régionale, se partageront une somme de 14 M$, pour ce qui est du programme QADA, pour améliorer les conditions de vie des aînés, en soutenant la participation des aînés à la vie sociale et récréative et en rendant leurs milieux de vie adaptables, accessibles et sécuritaires, entre autres.

Rappelons également que le Québec compte maintenant 967 municipalités et MRC engagées dans la démarche MADA, ce qui porte à 92 % la proportion de citoyens résidant sur un territoire participant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.