Publicité
2 février 2020 - 09:14 | Mis à jour : 09:16

Meurtre de Marylène Lévesque : la famille mérite des réponses estime Mario Simard

Par Salle des nouvelles

Mario Simard, député de Jonquière, souhaite offrir ses plus sincères condoléances à la famille de Marylène Lévesque, originaire de Chicoutimi et assassinée à Québec par le détenu Eustachio Gallese le 22 janvier dernier.

Bill Blair, ministre de la Sécurité publique, a annoncé la tenue d’une enquête.

Le Bloc Québécois et M. Simard se sont engagés à suivre le dossier de près. Ils tiennent fermement à ce que l’enquête permette de comprendre ce qui a mené à cette erreur.

« L’annonce d’une enquête externe est une bonne nouvelle. Nous devons être certains qu’un tel drame ne se reproduise plus. La jeune femme avait seulement 22 ans. Sa famille mérite des réponses rigoureuses et transparentes de la part gouvernement », a déclaré Mario Simard.

L’élu jonquiérois rappelle que « l’histoire de Marylène Lévesque ne doit pas mourir dans l’œuf et que des actions concrètes de la part du ministère de la Sécurité publique et de la Commission des libérations conditionnelles du Canada doivent être prises à la suite à l’enquête externe. »

M. Simard est de tout cœur avec la famille de Mme Lévesque et il leur souhaite du courage dans l’épreuve du deuil.

Rappelons que le récidiviste, qui était initialement détenu pour le meurtre de son ex-femme, a obtenu une semi-liberté et une autorisation de rencontrer des femmes, mais seulement pour répondre à ses besoins sexuels, selon la Commission des libérations conditionnelles du Canada.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.