Publicité

1 février 2020 - 09:12

20e édition du Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté : Marc-André Fortin sera porte-parole

Par Salle des nouvelles

C’est avec fierté que la Fondation Sur la pointe des pieds fait une première annonce entourant les festivités de la 20e édition du Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté.

Cet événement, qui s’est toujours déroulé à l’image de sa muse, Marie-Hélène, sous le signe de la joie, la compassion et la fête, rassemblera des centaines de personnes le 2 mai, à l’aréna de Saint-Bruno.

Pour l’occasion, le chanteur originaire d’Hébertville, Marc-André Fortin, sera le porte-parole de l’événement.

Ce dernier a eu la chance de côtoyer Marie-Hélène, cette grande combattante au sourire contagieux, qui prit part à une expédition avec la fondation Sur la pointe des pieds en 2000.

« Je n’ai que de bons souvenirs de ma belle Marie-Hélène! Une fille allumée, inspirante, pétillante, et remplie de talent! Elle avait une forte personnalité et une aura particulière, qui ne laissait personne indifférent! Je n’ai pas connu beaucoup de gens qui dégageaient ce qu’elle dégageait », mentionne Marc-André.

Une telle implication permet à l’artiste de donner un sens à ce qu’il fait et de faire une différence, si petite soit-elle. Il souhaite en parler, inviter les gens à participer ou encore à donner, afin d’aider le plus de jeunes possible à travers le Rase-OThon de la fondation Sur la pointe des pieds.

Pour Marc-André, cet événement sera aussi une belle occasion de souligner ses 10 ans de rémission d’un cancer de la langue. Comme plusieurs, le mot cancer l’avait foudroyé quand son médecin l’avait prononcé. Comme si le temps s’était arrêté. Par chance, le chanteur avait eu une réhabilitation rapide et bien vite on ne parlait plus dans son cas de cancer, mais bien de rémission.

« Ayant été moi-même atteint d’un cancer il y a 10 ans, je sais très bien que tout le support qu’on peut recevoir, peu importe de quelle façon, fait une grande différence. Et j’ai un lien privilégié avec la famille Côté/Larouche depuis que je suis tout jeune, alors c’est avec un grand honneur et pour la mémoire de Marie-Hélène que j’accepte d’être le porte-parole du 20e Rase-O Thon! »

L’aventure débuta en 2000 avec Marie-Hélène qui, pleine de courage, décida de se faire raser les cheveux avant que les traitements ne fassent leur œuvre. L’année suivante, c’est son père, Réjean Côté qui choisit de se raser à son tour pour remercier la fondation Sur la pointe des pieds qui a ensoleillé les derniers moments de sa fille. Une idée toute simple, qui s’est rapidement transformée en grande fête, d’abord dans la cour arrière de Réjean Côté et Dominique Larouche, pour finalement s’installer tous les ans à l’aréna de Saint-Bruno.

Au fil des ans, ce sont plus de deux millions trois cent soixante-quinze mille dollars qui ont été amassés par plus de 1 385 valeureux participants. Depuis, de bien grandes réalisations se sont inscrites dans l’histoire du Rase-O-Thon.

Rappelons que depuis plus de vingt ans, la fondation Sur la pointe des pieds organise des expéditions d’aventure thérapeutique pour les jeunes atteints de cancer dans le but de les aider à réaliser leur plein potentiel.

Pour suivre quotidiennement les expéditions de la fondation ou pour vous inscrire à la prochaine édition du RaseO-Thon Marie-Hélène Côté, rendez-vous au www.pointedespieds.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.