Publicité

22 janvier 2020 - 16:13

L’AQDR Chicoutimi se réjouit des nouvelles places pour aînés

Par Salle des nouvelles

L’Association québécoise de défense collective des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) Chicoutimi accueille très favorablement l’annonce de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, concernant la création de 133 nouvelles places au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Nous nous réjouissons de cette annonce qui permettra à nos aînés d’avoir des milieux de vie encore mieux adaptés à leur réalité. Les 69 places annoncées pour nos aînés de notre région répondent à des besoins réels d’aînés vivant souvent en situation de vulnérabilité», souligne Jean-Pierre Simard, président du conseil d’administration de l’AQDR Chicoutimi.

L’AQDR Chicoutimi ne peut que saluer l’initiative de la ministre Blais visant à offrir des milieux de vie de grande qualité pour nos aînés, notamment pour ceux et celles en perte d’autonomie.

Rappelons que l’Association québécoise de défense collective des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) Chicoutimi a pour mission principale la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées.

L’organisme, fondé en 1981, est présent sur le territoire de Chicoutimi, de Saint-Honoré, de Saint-David de Falardeau, de Saint-Fulgence, de Sainte-Rose du Nord, de La Baie et du Bas-Saguenay. Il offre divers services aux aînés et a à cœur le bien-être de nos aînés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.