Publicité
11 novembre 2019 - 15:29

La Base des Forces canadiennes Bagotville souligne le jour du Souvenir

Par Salle des nouvelles

Le Colonel Normand Gagné, commandant de la 3e Escadre / Base des Forces canadiennes Bagotville, et plusieurs membres de la base et des membres de la communauté régionale se sont réunis ce matin dans le cadre de la cérémonie du jour du Souvenir.

Dans son allocution en hommage aux vétérans, l’Adjudant-Chef Pascal Turcotte a insisté sur l’importance de ne jamais oublier le courage et l’abnégation des milliers de Canadiens qui ont combattu dans les nombreux conflits qui ont déchiré notre monde.

« La plupart des Canadiennes et Canadiens qui font partie des générations d’après-guerre appartiennent, à l’échelle de l’histoire de l’Humanité, à une minuscule minorité de privilégiés n’ayant pas eu à composer avec les affres d’un conflit armé sur le territoire de leur pays ou à l’étranger. Notre devoir de mémoire n’est pas moins grand. Il l’est davantage. Car, c’est au prix du sang, des sacrifices et des souffrances passées, que nous devons notre chance de ne pas avoir eu à revivre, à notre tour, toutes ces épreuves. Du moins jusqu’ici, car avec toutes les menaces qui grondent, la paix et l’équilibre dont nous bénéficions, restent encore précaires. » 

C’est le cœur et l’âme remplit de reconnaissance qu’il a terminée son inspirant discours avec la promesse de ne jamais oublier les sacrifices faits au nom de la liberté et de la paix; « Ces héros morts au champ d’honneur, ces jeunes gens qui n’ont pu poursuivre comme vous et moi leur existence, ils ont donné leurs vies pour ces valeurs. À ceux-là, à ceux aussi qui sont restés marquer éternellement par le drame de la guerre ; à ceux qui ont survécu et dont quelques-uns nous font aujourd’hui l’honneur d’être parmi nous… Nous voulons leur dire que nous n’oublions pas, que nous n’oublierons jamais. En ce jour de l’Armistice et pour la suite du monde, je me souviens ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.