Publicité

5 septembre 2019 - 08:59

40 000 signataires contre le projet GNL Québec

Par Salle des nouvelles

À la veille du déclenchement de la campagne électorale fédérale, une pétition contre le projet GNL Québec vient d'atteindre plus de 40 000 signataires d'un bout à l'autre du Québec.

Dans un contexte où l'environnement et le climat défraient les manchettes, une dizaine d'organisations citoyennes et environnementales désirent que ce projet de transport et de liquéfaction de gaz naturel fossile s'impose comme enjeu incontournable de l'élection fédérale.

Pour Nature Québec, la Coalition Fjord, le collectif abitibien Gazoduq, parlons-en!, l'Action boréale, Équiterre, Greenpeace Canada, Eau Secours, la Fondation David Suzuki, la SNAP Québec, WWF Canada, la Fondation Coule pas chez nous, le Mouvement écocitoyen UNEplanète et le Pacte pour la transition, il est impératif que toute formation qui aspire à prendre le pouvoir le 21 octobre prochain clarifie sa position sur cet enjeu auprès des électeurs durant la campagne.

Le projet GNL Québec, qui vise à exporter du gaz naturel de l'Ouest canadien vers les marchés européens et asiatiques, prévoit un pipeline de 780 km, appelé Gazoduq, qui traverserait le Québec de l'Abitibi au fjord du Saguenay.

Il inclut également l'usine Énergie Saguenay, où le gaz de l'Ouest serait liquéfié avant d'être transbordé dans des superméthaniers qui traverseraient le seul refuge acoustique protégé du béluga du Saint-Laurent avant de rejoindre le fleuve et l'Atlantique.

Pour les organismes, les impacts prévus de ce projet touchent aussi des compétences fédérales et constituent des enjeux sur lesquels les partis doivent se prononcer.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.