Publicité
1 mars 2019 - 16:29

Le Centre de réadaptation Saint-Antoine célèbre son 50e anniversaire

Par Salle des nouvelles

Le Centre de réadaptation Saint-Antoine, rattaché au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CIUSSS), souligne cette année ses 50 ans d’existence.

Pour l’occasion, un déjeuner a été servi en présence de la fondatrice Sœur Jeanne-d'Arc Bouchard, la présidente du conseil d’administration du CIUSSS, France Guay, la directrice des programmes en santé mentale et dépendance, Julie Lavoie, ainsi que l’équipe d’intervenants et les usagers qui y reçoivent actuellement des services.

Fondé en 1969 par Sœur Jeanne-d'Arc Bouchard de la communauté des Augustines de Roberval, le Centre de réadaptation Saint-Antoine offre, à l’Hôpital de Roberval, un programme de réadaptation de deuxième ligne à l'interne d'une durée de 19 jours pour les adultes présentant une dépendance à l'alcool ou aux drogues.

« Le Centre de réadaptation Saint-Antoine a une capacité d'accueil de 15 personnes par thérapie. Ce sont plus de 13 000 personnes qui ont bénéficié de la qualité des services dispensés au fil des ans. Ce service est offert en priorité aux gens de la région, mais est également accessible à l'échelle provinciale », précise Julie Lavoie, directrice des programmes en santé mentale et dépendance.

Ce service spécialisé de traitement trouve sa spécificité dans l'approche Minnesota, qui s'inspire des 12 étapes du mouvement des Alcooliques anonymes tout en tenant compte des aspects physiques, psychologiques, spirituels et sociaux. L’équipe du Centre de réadaptation Saint-Antoine est composée d'une équipe d'infirmières et d'éducateurs spécialisés et peut compter sur le soutien important de nombreux bénévoles.

Soulignons également que Sœur Jeanne-d'Arc Bouchard a elle-même fêté ses 90 ans de naissance le 19 janvier dernier. Très engagée envers la cause des personnes aux prises avec un problème de consommation, Sœur Bouchard a notamment reçu une distinction de l’Ordre du Canada en 2008 et de l’Ordre national du Québec en 2000.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.