Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 octobre 2018 - 09:13

9 personnes de la région viennent de s’enrôler dans les Forces canadiennes

Par Salle des nouvelles

Le Centre de recrutement des Forces canadiennes (CRFC) de Chicoutimi a tenu hier une cérémonie d’assermentation au Centre de formation en équipement motorisé (CFEM), sous la présidence d’honneur de son directeur, Gilbert Paiement.

Parmi les neuf nouveaux enrôlés, il y a Jade Ainsley, une diplômée du CFEM, qui a eu l’honneur de faire son serment d’allégeance dans l’atelier où elle a réalisé sa formation en mécanique de véhicules légers.

Mme Ainsley s’est enrôlée comme technicienne de véhicules où elle s’occupera de l’entretien, de la réparation et de la remise en état des véhicules terrestres ainsi que de l’équipement connexe en vue de les maintenir en excellent état.

« Je suis très heureuse de revenir au CFEM pour ma cérémonie d’assermentation, car c’est ici que j’ai commencé à faire de la mécanique et c’est ici que je débute une nouvelle aventure au sein des FAC, a déclaré Jade Ainsley, diplômée du CFEM et nouvelle technicienne de véhicules des FAC. J’ai très hâte de commencer ma nouvelle carrière de technicienne de véhicules. »

Les onze nouveaux membres se sont enrôlés dans sept occupations différentes parmi les plus de 100 métiers et professions que comptent les Forces armées canadiennes (FAC).

Cette année, les FAC offrent plus de 10 000 emplois.

Les personnes de la région intéressées peuvent se rendre au CRFC de Chicoutimi au 345 des Saguenéens ou s’informer par l’entremise de la page Facebook Forces Emplois – Saguenay / Côte-Nord.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.