Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 octobre 2018 - 08:49

Bac vs sac : Waste Robotics estime que sa technologie permettrait d’économiser 14 M$ sur 15 ans

En réponse à la récente séance d’information tenue par les dirigeants de Saguenay dans le cadre du dossier de la collecte des matières compostables, Waste Robotics souhaite réaffirmer avec vigueur la solidité et la crédibilité des données financières transmises à la Ville au cours des derniers mois.

Waste Robotics réitère également son ouverture et sa disponibilité pour rencontrer les élus saguenéens afin de présenter les économies offertes par la technologie proposée.

« Nous avons pris connaissance avec un grand intérêt du contenu de la présentation effectuée par Saguenay afin d’expliquer les raisons l’ayant conduite à choisir la collecte de matières compostables via les bacs bruns traditionnels. Nous respectons la décision des élus de retenir cette option. Toutefois, il apparaît nécessaire de rectifier les hypothèses et chiffres présentés par la Ville qui plombe indûment et unilatéralement la solution Waste Robotics tant sur le plan économique que technique. Une fois tous les éléments de notre proposition correctement pris en compte, notre technologie permettrait à la ville, non pas de dépenser un supplément de 4,2 M$ pour la solution Waste Robotics, mais plutôt une économie d’environ 14 M$ sur 15 ans. On parle d’une différence de $18M ! Ça vaudrait peut-être la peine de se parler » explique Michel Laforest, chef de la direction stratégique de Waste Robotics.

Ce dernier souligne également que la technologie de tri robotisé est déjà employée avec succès à Delano au Minnesota, une agglomération comparable à Saguenay.

Celle-ci permettait à la ville d’éviter les coûts associés à l’achat de nouveaux bacs et les frais reliés à l’opération d’une troisième collecte par camions, opération qui génère excessivement de gaz à effet de serre.

Cette technologie permettrait également à Saguenay de produire plus efficacement du compost de qualité.

« Nous sommes en total désaccord avec les chiffres avancés par Saguenay le 26 septembre dernier et nous souhaitons que les citoyens de la région détiennent un portrait juste des chiffres et des enjeux reliés à la collecte sélective des organiques. Nous réitérons que nous restons disponibles à une éventuelle rencontre officielle avec les élus responsables du dossier afin de leur présenter directement notre proposition, ce que nous n’avons malheureusement jamais été capables de faire malgré nos multiples demandes », termine M. Laforest.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.