Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 décembre 2017 - 12:42

Le comité de transition constate des lacunes importantes à Saguenay

Le comité de transition mandaté par la nouvelle mairesse de Saguenay Josée Néron a rendu public aujourd’hui son rapport comprenant 30 recommandations.

Les membres ont constaté des lacunes importantes dans différents postes budgétaires notamment celui des dons, commandites et subventions ; l’absence de consultation dans l’adoption du budget ; ainsi que le manque de planification face à la gestion de la dette et au maintien d’actifs.

Le poste budgétaire «Dons, commandites et subventions» est un fourre-tout de 38.7 millions de dollars, en constante augmentation, où l’achat de billets côtoie des subventions de 10 millions à des organismes paramunicipaux. Le comité n’a pu retrouver la trace de grilles, objectifs mesurables ou processus de reddition de compte, peu importe la somme accordée. Les recommandations visent à segmenter et encadrer ce poste avec une politique claire permettant de contrôler les dépenses et donner une cohérence aux décisions de l’ensemble de l’appareil municipal.

Concernant les organismes paramunicipaux (Promotion Saguenay, STS, Zone portuaire, Diffusion Saguenay, Palais Municipal, Pulperie, Camping Jonquière, etc.), le comité note un manque flagrant d’informations de l’information municipale sur l’utilisation des fonds publics et l’absence de critères imposés à ces organisations. Il faut doter Saguenay d’une politique de subventions et d’un processus transparent de reddition de compte.

De plus, il faut aussi exiger de Promotion Saguenay toute l’information pour juger de sa mission, son fonctionnement, sa performance, ses stratégies et sa planification stratégique.

Concernant le budget et les finances, outre l’opacité et l’absence de consultation citoyenne, le comité constate que la baisse démographique et l’augmentation sans balise de la dette créent une combinaison explosive qui accroît la pression sur les services de base et nuit à l’équité intergénérationnelle. Face à cela, il est recommandé de mettre en place des mesures de contrôle et de transparence sur le niveau d’endettement ainsi que des mesures d’économies. Un processus de consultation devra aussi être élaboré.

Dette élevée

Le niveau élevé de la dette, et l’absence d’une politique de gestion imposant des limites à son augmentation ont surpris et inquiété les membres du comité. Depuis 2007, la Ville a vu sa dette augmenter de près de 200% (sans compter les cautionnements aux organismes évalués à 40 millions de dollars).

Par ailleurs, le Vérificateur a déjà fait état du retard de la Ville dans le maintien des actifs. Encore là, il n’y a aucune stratégie d’investissements pour combler le retard. Dans ce contexte, l’adoption d’une politique de gestion de la dette, une planification des investissements et une évaluation de la politique de cautionnement sont essentielles.

Les membres du comité de transition sont préoccupés par le problème général de transparence et d’accès à l’information à Saguenay. Les compteurs d’eau (recommandation 29) sont un exemple de la confusion générée par ce problème. Les membres recommandent de faire de Saguenay une ville exemplaire pour la transparence et l’accès à l’information en s’inspirant des meilleures pratiques. Il faut consulter tous les fonctionnaires de Saguenay pour favoriser leur engagement et leur mobilisation face aux changements à venir.

Des recommandations visent aussi l’atteinte de la parité homme femme dans tous les comités et commissions de Saguenay.

Les trois membres du comité de transition, Réjean Bergeron, Isabel Brochu et Stéphane Bédard, tiennent à remercier Jean-François Boivin, directeur général de la Ville, ainsi que Christine Tremblay, directrice et trésorière du service des finances, pour leur collaboration aux travaux.

De son côté, la mairesse Josée Néron accueille favorablement ce rapport.

« Je prends acte de ces recommandations et je veillerai à les mettre en application. Je tiens à remercier les membres de ce comité pour leur travail », a indiqué Mme Néron.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.