Publicité
26 octobre 2015 - 15:28 | Mis à jour : 15:35

Une fillette de Saguenay aspirée par un spa

Par Salle des nouvelles

Une fillette de 5 ans, Mélodie, originaire de Saguenay, a été grièvement blessée vendredi dernier dans le spa de l'hôtel Ambassadeur de Québec.

« La réhabilitation va être très longue « selon la mère de Mélodie, Audrey Lapointe. La fillette se trouvait avec ses parents à l'Hôtel Ambassadeur, situé sur le boulevard Sainte-Anne, dans le secteur de Beauport, lorsque l'accident est survenu.

« Lors de la baignade dans le spa, après deux minutes, ma fille a été aspirée par la bouche d'évacuation, a raconté Audrey Lapointe, la mère de l'enfant. C'est un cauchemar. Elle nous tendait les bras et criait au meurtre ». La fillette avait les fesses coincées dans la bouche d'évacuation. 

Ce sont ses parents qui ont dû la libérer: « On a réussi à la délivrer, mais elle se tordait de douleur », poursuit Audrey Lapointe, mentionnant également que le spa n'était pas surveillé.

La mère de famille a couru à la réception pour demander de l'aide, mais l'employée aurait refusé d'appeler les ambulanciers, banalisant l'affaire. « Il a fallu que je monte avec ma fille et mon mari dans ma chambre pour appeler l'ambulance », déplore Audrey Lapointe, qui affirme avoir vu les intestins de sa fille, qui étaient sortis de son corps par son rectum.

Aujourd'hui son état est stabilisé, mais Mélodie est extrêmement souffrante et traumatisée. Selon la mère, les médecins prévoient de garder la fillette encore au moins trois semaines à l'hôpital.

La direction de l'hôtel s'est désolée de la situation, mais affirme que son spa conforme et qu'elle n'avait pas l'obligation d'installer une grille pour boucher le trou d'aspiration.

Un enquêteur du Service de police de la Ville de Québec s'est rendu sur place pour déterminer s'il y avait des éléments criminels, notamment de la négligence.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.