Publicité

9 février 2015 - 12:02 | Mis à jour : 12:12

Des militants occupent le bureau du député Serge Simard

Nancy Desgagné

Par Nancy Desgagné, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Ce matin, plus de 60 militants de la région provenant de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et de l’Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep de Jonquière (AGEECJ) ont occupé pendant environ une heure le bureau du député libéral de Dubuc, Serge Simard.

Cette action était partie prenante d’un appel national où des militants de partout au Québec ont fait de même dans l’ensemble des régions. « Avec l’adoption sous le bâillon du projet de loi 10 la semaine dernière, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a prouvé avec éclat jusqu’où il était prêt à aller pour faire accepter de force l’ensemble de ses mesures d’austérité. Nous élevons donc d’un cran nos actions afin de faire entendre encore plus fort notre désaccord envers cette vision politique destructrice », explique Engelbert Cottenoir, président du Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay – Lac-Saint-Jean (CSN).

Provenant de divers syndicats CSN de la région et d’une association étudiante, les militants se sont fait entendre et ont démontré leur volonté de préserver les services de santé et sociaux accessibles et de qualité. Bruyamment, mais sans casse, ils ont mis de la pression sur leur député local afin qu’il fasse entendre leur voix au gouvernement au lieu de se faire le défenseur des positions de son parti dans la région.

« Le bureau du premier ministre à Saint-Félicien ayant tous les atouts d’un bunker très peu accessible à la population, nous avons donc décidé de cibler le député Simard. Il s’est fait élire comme un défenseur de la région, il doit maintenant nous le prouver. Le projet de loi 10 qui a été adopté de force vendredi dernier est une attaque directe à nos services régionaux. M. Simard doit donc arrêter sa cassette et porter notre message à l’Assemblée nationale. Les travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux sont très préoccupés et revendiquent de réelles consultations sur l’avenir de notre réseau public », ajoute Gaston Langevin, vice-président régional de la FSSS-CSN.

Les prochaines semaines seront marquées par une intensification des moyens de pression sur le gouvernement afin d’arrêter la destruction des programmes sociaux et des services publics par l’austérité.

« Ils croient nous avoir par les bâillons et l’entêtement, et bien nous saurons démontrer notre force et notre volonté de préserver nos acquis et d’améliorer les conditions de vie de l’ensemble de la population. C’est par notre mobilisation que nous les arrêterons », a conclu M. Langevin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.