Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un ministre du Nouveau-Brunswick blâme Air Canada après un vol annulé

durée 11h19
3 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

FREDERICTON — Le ministre de l’Éducation du Nouveau-Brunswick s’en prend à Air Canada, affirmant que la compagnie aérienne est incompétente parce qu’elle a décidé en fin de semaine d’annuler un vol lundi qui l’aurait emmené avec quatre fonctionnaires à une réunion à Regina.

Dominic Cardy a publié une série de gazouillis samedi, affirmant que l’annulation — annoncée plus tôt dans la journée — signifie que le Nouveau-Brunswick ne sera pas représenté à la réunion de cette année du Conseil des ministres de l’Éducation.

M. Cardy a poursuivi sur Twitter en appelant à la déréglementation des compagnies aériennes canadiennes.

Ses commentaires ont déclenché un débat en ligne, certaines personnes demandant au ministre pourquoi sa délégation devait assister en personne plutôt que de participer à un appel Zoom, ce qui permettrait aux contribuables d’économiser de l’argent.

En réponse, M. Cardy a indiqué qu’il ne dirigeait pas le conseil, et il a doublé en suggérant que les «compagnies aériennes incompétentes et surprotégées» qui prennent de l’argent pour des services qu’elles savent qu’elles ne peuvent pas fournir pourraient commettre une fraude.

Air Canada n’a pas pu être jointe dans l’immédiat pour commenter.

Un commentateur en ligne a suggéré à M. Cardy d’essayer de réserver un vol sur une autre compagnie aérienne. Le ministre a répondu qu’il y avait pensé, avant de remercier l’internaute pour son «conseil de pro». 

Air Canada a annoncé la semaine dernière qu’elle réduirait de plus de 15 % son horaire en juillet et août — plus de 9500 vols — en raison d’un système de transport aérien en difficulté face à une demande croissante.

La semaine dernière également, la compagnie WestJet, établie à Calgary, a confirmé qu’elle effectuait 32 % de vols en moins à destination et en provenance de l’aéroport international Pearson de Toronto en juillet qu’avant la pandémie de COVID-19.

Au cours des dernières semaines, les problèmes logistiques de l’industrie du transport aérien ont entraîné de longues files d’attente, des correspondances serrées et des vols annulés dans de nombreux aéroports canadiens.

La Presse Canadienne