Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Blogue Santé , par

24 octobre 2017 - 13:07

Syndrome d’accrochage à l’épaule

Syndrome d’accrochage à l’épaule

 

Le syndrome d’accrochage sous-acromial est la raison de consultation numéro un en physiothérapie lorsqu’une personne expérimente des douleurs à l’épaule. Ce syndrome est décrit dans la littérature comme une irritation de la coiffe des rotateurs ou du tendon du biceps ou de la bourse sous-acromiale qui, avec le temps, peut se traduire en une douleur à l’épaule. Finalement, une condition très générale qui, malheureusement dans certain cas, si elle n’est pas prise au sérieux rapidement, peut évoluer en déchirure de la coiffe des rotateurs. Les causes du syndrome d’accrochage sont multiples, les mouvements répétitifs arrivent au premier rang. Une instabilité à l’épaule, des raideurs capsulaires et une posture en cyphose thoracique et protraction de la tête sont aussi d’autres exemples.

Mécanisme de blessure

L’épaule est une articulation complexe et est grandement influencée par la posture de votre thorax et de votre région cervicale. Si vous avez tendance à enrouler la région dorsale, le positionnement de votre omoplate, qui glisse sur votre grill costal lors des différents mouvements à l’épaule, sera modifié. La position de votre omoplate dans l’espace peut définitivement avoir un impact sur le syndrome d’accrochage car elle affecte directement les proportions de l’espace sous-acromial, où se situe votre tendon de la coiffe des rotateurs, votre tendon du long biceps ainsi que votre bourse sous-acromiale. Si l’espace est réduit, il se produit un conflit mécanique entre l’acromion et les différentes composantes de l’espace sous-acromial. Alors, ces structures sont plus à risques d’être comprimées et de subir des frictions, surtout lors des mouvements exécutés au-dessus de la tête. La position de votre tête humérale est aussi importante. Afin de maximiser l’espace sous-acromial, vous devez être en mesure de contrôler sa position « neutre », c’est-à-dire qu’elle doit demeurer centrée sur la surface de l’omoplate avec laquelle elle s’articule. Donc, une coordination parfaite entre votre thorax, votre omoplate et votre tête humérale doit être complétée afin d’éviter l’accrochage. Plusieurs muscles sont impliqués dans la coordination des mouvements à l’épaule, c’est pourquoi il est pertinent de consulter en physiothérapie pour vous assurer de bien les maîtriser.

Comment se débarrasser de la douleur à l’épaule?

1) La science s’entend pour dire que des exercices de renforcement de l’épaule, de la coiffe des rotateurs et de l’omoplate sont essentiels. Ceux-ci se doivent d’être bien tolérés par le patient. « No pain, no gain » ne s’applique pas dans ce contexte.

2) N’ayez pas peur de bouger! Lorsqu’on perçoit la douleur à l’épaule, on peut avoir tendance à vouloir la protéger et la ménager, mais ce comportement ne vous rend pas service. Il faut doser le stress mécanique appliqué à votre épaule dans vos activités plutôt que de tout arrêter.

3) La thérapie manuelle peut également vous aider, surtout si votre condition présente des raideurs articulaires.

Si vous expérimentez une douleur à l’épaule, n’hésitez pas à consulter en physiothérapie rapidement afin qu’on évalue votre posture, votre mobilité et votre contrôle moteur. Ainsi, retournez à vos occupations rapidement et efficacement et évitez l’intervention chirurgicale!


    Texte rédigé par :

Laurianne Crevier
a obtenu son diplôme de maîtrise en physiothérapie de l’Université de Montréal en 2013. Elle a grandi dans la région et travaille depuis 4 ans à Vaudreuil-Dorion. Elle a travaillé les cinq dernières années comme physiothérapeute de l’équipe de volley-ball féminine universitaire des Carabins de l’Université de Montréal et a accompagné l’équipe nationale féminine de volley-ball lors d’une compétition internationale en Corée du Sud en juillet 2015. Laurianne a également collaboré à différents projets de mise en forme avec Jimmy Sévigny. Elle continue à suivre plusieurs formations continues afin d’offrir un service innovateur et toujours à la fine pointe de la science. Elle complète actuellement sa formation en thérapie manuelle avancée, ce qui lui a permis d’obtenir une attestation pour manipulations périphériques et vertébrales. Dans les dernières années, Laurianne a développé une expertise en évaluation et traitement de la mâchoire. Le contrôle moteur et la rééducation posturale font partie de son approche thérapeutique. Elle préconise une approche active dont l’objectif principal est de redonner au patient le contrôle sur son corps afin de l’aider à retrouver ses capacités fonctionnelles ou sportives. Laurianne développe actuellement ses compétences comme conférencière et écrit des articles en lien avec sa passion pour la physiothérapie, la santé et l’entraînement.


450.455.8500
www.abcCliniqueSante.com

Chiropratique | Physiothérapie | Nutrition | Acupuncture | Kinésiologie | Massothérapie | Travail social | Accompagnement à la naissance | Thérapie en relation d'aide | Ergothérapie pédiatrique | Zoothérapie | Thalasso bain bébé | Cours de groupe | L'étoile à domicile | Conférences, ateliers et programmes interdisciplinaire | Services aux entreprises

Restez à l'affût pour lire nos prochains blogues!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: